Image Source: Boeing / MGN

Environ sept mois après le crash du Boeing 737 Max causant 157 morts, la compagnie aérienne Ethiopian Airlines a dû ramener d’urgence à terre un autre de ses appareils qui quittait Dakar pour Addis-Abeba ce mardi 8 octobre 2019. Un des réacteurs de ce Boeing 767 qui venait d’effectuer son décollage avait en effet pris feu. A en croire les précisions apportées par le porte-parole du gestionnaire de l’aéroport de Dakar, l’incident a été signalé à 8h10 minutes. Aussi, des dispositions ont été prises selon ses explications pour limiter les dégâts.

Aucune victime enregistrée…

« A 8h10, on nous a signalé un incident à bord (d’un vol) de la compagnie Ethiopian Airlines sur un moteur, et automatiquement le plan d’urgence a été déclenché autour de l’aéroport » a notamment déclaré Tidiane Tamba, porte-parole du gestionnaire de l’aéroport de Dakar. Il indique également que la tâche des sapeurs-pompiers au sol a été facilitée grâce à l’aménagement d’un couloir. Cette disposition pratique a permis au soldat du feu de venir à bout de l’incendie.

Ethiopian Airlines : après le crash du Boeing 737, bientôt des avions d’Airbus ? 

Il s’est également réjoui de l’efficacité du plan d’urgence déclenché qui a permis de sauver les 90 passagers ainsi que les membres de l’équipage. Ce nouvel incident enregistré par la compagnie aérienne Ethiopian Airlines intervient au moment où le CEO de la structure confie son intention de prendre 20 avions chez le constructeur aéronautique Airbus.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom