Au cours de son point de presse tenu dans l’après-midi d’hier lundi, le ministre Alain Orounla est revenu sur le supposé refus des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) de participer au dialogue politique prévu du 10 au 12 octobre 2019.  Au lendemain de l’envoi des invitations aux partis politiques choisis par le gouvernement pour prendre part au dialogue politique, il circule l’information selon laquelle les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) refusent d’être à ces assises sans le règlement de certains préalables.

Alors, le porte-parole du gouvernement Alain Orounla apporte un démenti formel. «Le gouvernement n’a reçu aucune correspondance des Fcbe pour décliner l’invitation du Chef de l’Etat», a clarifié le ministre.

Pour rappel, une lettre signée du secrétaire exécutif national dudit parti, Paul Hounkpè a circulé, vendredi dernier, sur les réseaux sociaux. Dans cette lettre, le parti a des préalables à sa participation à un dialogue politique et a exigé une rencontre de préparation pour vider ces préalables.

Dialogue politique au Bénin : Les FCBE de Paul Hounkpè rejettent l’invitation de Talon

Au nombre de ces préalables, les FCBE demande la libération des prisonniers politiques et l’arrêt des poursuites à caractères politiques, l’abandon des poursuites à l’égard du président d’honneur du parti Boni Yayi, le retour des exilés politiques sous mandats d’arrêts ou non, le point des décès et dégâts matériels occasionnés par les violences post-électorales, la restitution aux parents des victimes des corps encore sous-scellé judiciaire et la reprise des élections législatives.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Que valent les paroles de ce orounlola , avocat à la fourchue , puis porte parole d’un gouvernement autiste , loin des préoccupations du peuple qu’ils prétendent diriger ? D’ici que ce triste orounlola dise que pour son gouvernement les frontières avec le Nigeria ne sont pas fermées , il n’y a qu’un pas .

  2. D’abord cela prouve que ce parti(fcbe) est un parti est en plein trouble organisationnel, le désordre règne dans ce et enfin ils montrent encore une fois leur envi de distraire le peuple. Qu’ils aillent ou pas ça fait leur problème. Le Benin vas continuer à avancer et TALON aurait tout fait pour régler le problème avec cette opposition sans repère

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom