période d'affluence à Touba

A une semaine grand magal de Touba prévu ce 17 octobre les problèmes liés à la distribution de l’eau demeure le défi principal pour les autorités. Les préoccupations sur la sécurité ainsi que l’assainissement constituent deux autres points majeurs à gérer par le comité d’organisation qui se réunissait mardi en présence du ministre de l’intérieur et du porte parole de la famille religieuse mouride, Serigne Bassirou Abdou Khadr.

Eau, Assainissement, Sécurité

Lors des réunions préparatoires du magal les soucis liés à l’eau et à l’assainissement ont été évoqués. Le comité de pilotage avait décidé de mobiliser des techniciens de l’hydraulique pour faire face à ce problème récurrent à Touba malgré un important réseau de forages. Ces faits restent incompréhensibles si l’on se réfère au porte parole des mourides qui rappelle que les 29 forages existants devraient pouvoir alimenter correctement la ville. Cette dernière s’apprête à accueillir un peu plus de 4 millions de personnes selon les dernières statistiques citées par l’ancien directeur de cabinet adjoint du président de la République, Moubarack Lô.

Le khalif général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké en anticipation aux problèmes liés à l’assainissement avait ordonné le curage des caniveaux. La communauté mouride compte également s’impliquer à travers différentes initiatives privées.

Initiatives privées en parallèle

L’implication des disciples de l’influente communauté religieuse se renforce davantage à quelques jours de l’événement. L’association «Touba Ca kanam » (littéralement « Touba en Avant ») qui a planté un millier d’arbre en début septembre annonce sur sa page facebook l’achat de 2 km de tuyaux pour évacuer les eaux stagnantes dans certains quartiers et la mise en place d’une vingtaine de réservoir de 5000 litres chacun pour faire face à la demande en eau. Le coût total des deux opérations sont de 23 millions de francs CFA selon l’association.

A l’image de cette association, l’initiative de Monsieur Serigne Chérif Fall a été fortement relayée sur les réseaux sociaux. En effet il a mis en place un système de bus hôpital avec 60 médecins et 120 infirmiers et sages-femmes. Quatre équipes d’interventionnistes chirurgicales et trente ambulances médicalisées seront ainsi déployés dans la ville sainte de Touba et sur l’autoroute Ila Touba pour accompagner les pèlerins pour une période de cinq jours.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom