Arrivée de R. Kelly au poste de police. AFP/Scott Olson

L’interprète de « I believe, I can fly » serait souffrant. Aussi son avocat, dans une requête déposée ce mardi 1er octobre devant le Tribunal de district de New York a-t-il demandé sa libération en attendant son procès prévu pour l’année prochaine. En effet, selon les écrits de Me Steve Greenberg rapportés par les médias américains, R. Kelly serait détenu dans des conditions sévères. Il souffrirait de maux tels que : l’anxiété, une hernie non traitée et d’un engourdissement dans l’une de ses mains. Pour l’homme de droit, une libération de ce dernier lui permettra de se soigner car selon lui, il «ne reçoit actuellement pas de soins médicaux adéquats».

L’avocat dénonce la restriction de ses visites…

L’avocat déplore également le caractère trop sévère imposé à la liste des visiteurs de l’artiste. Il indique notamment qu’une seule personne est autorisée à rendre visite à la star. «Aucun autre ami ou collègue professionnel n’est autorisé à rendre visite. Ce n’est pas correct » dénonce Me Steve Greenberg. Rappelons que depuis quelques mois, la star américaine du Rnb fait face à des ennuis judiciaires suite à la publication d’un documentaire dénommé : « Surviving R. Kelly ». Il lui reproché entre autres des faits d’abus sexuels et des relations sexuelles avec mineur.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom