Le ministre d’Etat ivoirien et ministre de la Défense nationale Hamed Bakayoko est déjà en ordre de bataille à l’approche des élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Fidèle parmi les fidèles d’Alassane Ouattara, Hamed Bakayoko qui est aussi maire d’Abobo a profité de la cérémonie de remise de clé de huit écoles à la ministre ivoirienne de l’éducation nationale Kandia Camara pour lancer des piques à ses adversaires politiques dont les dernières sorties sont très virulentes envers le président Ouattara.

Les adversaires de Ouattara sont en effet très acerbes à son encontre. Le samedi dernier, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri Konan Bédié, était en meeting à Yamoussoukro. Plusieurs membres de l’opposition étaient conviés à ce rassemblement. On pouvait même voir des proches de Guillaume Soro à ce grand rassemblement.

Bédié dénonce des “dérives totalitaires”

A l’occasion, le président du parti Henri Konan Bédié à pompeusement critiqué son ex allié le président Ouattara, dénonçant ses “dérives totalitaires” qui compromettent la paix dans ce pays d’Afrique de l’ouest qui a connu une grave crise post-électorale il y a quelques années. Une violente diatribe à laquelle n’a pas manqué de répondre le ministre d’Etat Hamed Bakayoko.

Nous, nous sommes dans la réalité du terrain

Cette séance de remise de clé a donc été pour le ministre Bakayoko l’occasion idéale pour répondre aux détracteurs du président ADO. Selon le ministre d’Etat, nul n’est besoin de faire attention à des gens qui se contentent de critiquer et de faire des discours politiciens sans rien proposer de concret.

« Je vous demande d’observer la différence entre la démarche du président ADO et la démarche d’autres politiques qui parlent, qui bavardent, mais ils n’ont rien fait, et ils ne proposent rien en matière de développement. (…) C’est vrai en politique, tous les discours et tous les rêves sont permis. Mais nous, nous sommes dans la réalité du terrain », a déclaré le ministre d’Etat.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom