Photo : @pierrepllr(medium.com)

Alors que le débat sur l’immigration fait actuellement rage au Canada, le bureau des statistiques, Statistique Canada, vient de dévoiler une nouvelle étude selon laquelle les enfants d’immigrants étaient, généralement, plus instruits que les enfants canadiens. Si ce constat était connu depuis des années, aujourd’hui, ce qui surprend, c’est l’écart de plus en plus important entre les jeunes.

En effet, entre 2006 et 2016, Martin Turcotte, l’auteur du rapport,a étudié les résultats scolaires d’un groupe de jeunes enfants âgés de 9 à 17 ans, des enfants issu de l’immigration. Ses résultats, Turcotte les a ensuite comparés avec ceux des enfants issus d’un foyer dont les parents sont purement Canadiens. Les résultats eux sont criants. En effet, les enfants issus de l’immigration obtiennent dans une proportion de 43% un diplôme universitaire contre 29% pour les enfants canadiens.

Les enfants immigrés, de fortes têtes

À ce jour, les raisons exactes concernant cette visible réussite des enfants issus de l’immigration restent à définir. Toutefois, il apparaît clair que le fait d’être issu de l’immigration représente un motif supplémentaire de motivation. Lorsque les parents et les enfants quittent un pays afin de s’ouvrir de nouvelles portes, ces derniers font tout afin de réussir et d’obtenir le résultat escompté à savoir, celui d’une vie meilleure. Souvent, cela passe par la réussite scolaire. 

Des inégalités salariales

En revanche, ces meilleurs résultats ne garantissent pas toujours une meilleure répartition des revenus, si les femmes migrantes touchent sensiblement le même salaire que les Canadiennes, les hommes eux, enregistrent des salaires inférieurs à leurs homologues canadiens. Une inégalité que le rapport n’arrive pas forcément à expliquer. 

Immigration au Canada : le Québec revient sur une décision absurde

En revanche, une variable qui ne bouge pas semble être celle de l’influence familiale. Chez les familles canadiennes, les enfants suivent souvent la même voie que les parents. Ainsi, si ces derniers ne sont pas très instruits, les enfants ne feront pas forcément de grandes études. Une situation qui tranche avec celle des enfants de migrants.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom