© AFP

Le président français Emmanuel Macron s’est récemment exprimé sur le cas d’Anas, un jeune étudiant de 22 ans qui s’est immolé il y a une semaine à Lyon, devant un restaurant universitaire. Selon les propos rapportés par BFMTV, hier jeudi 14 Novembre 2019 au cours d’un déplacement dans la commune d’Epernay dans le département de la Marne en France, le locataire de l’Elysée a laissé voir que l’incident qui s’est produit à Lyon est « absolument terrible et horrible ». Il a contesté le côté politique de l’acte posé par le jeune homme, tout en relevant la particularité de ce cas.

Macron pense à la famille de l’étudiant

Le successeur de François Hollande a fait savoir qu’il a pris connaissance des plaintes de l’étudiant qui a essayé de se suicider. Cependant, il a souligné qu’il y a également une vulnérabilité dans ce cas. Le président français a estimé qu’il est affreux d’agir ainsi, tout en adressant une pensée particulière au jeune homme touché à 90% par la brûlure, ainsi qu’à sa famille. Emmanuel Macron a par ailleurs évoqué les efforts entrepris par le gouvernement français dans le cadre de la réduction des frais de santé. Aussi dans le domaine du logement, le président a-t-il indiqué avoir pris plusieurs engagements dans les villes où le coût du logement est élevé.

450 euros par mois jugé insuffisant par Anas

Le président de la République Française a également promis que les efforts dans le sens de l’amélioration du système seront poursuivis. Il dit reconnaître « l’émotion que cela suscite » quand le jeune homme a tenté de se suicider. Pour mémoire, avant qu’Anas n’accomplisse son acte, il avait écrit un message indiquant que le fait d’avoir repris trois fois sa deuxième année de licence l’a mis dans la pauvreté. Il avait aussi écrit n’avoir plus droit à la bourse du fait de sa reprise, et quand il l’avait, il touchait 450 euros le mois. Un montant qu’il avait jugé insuffisant pour vivre.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Au bénin de talon , des centaines d’habitants d’une localité proche de Cotonou , se jettent dans un fossé où se brûlaient des marchandises périmées , pour se nourrir , et meurent GRILLÉS , et point de compassion , de déplacement pour réconforter les familles endeuillėes de talon ; un millier d’étudier béninoi vont s’immoler pour se recoller contre leur extrême precarité , talon s’en foutez 😠😠😠

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom