Me Sadikou Alao, Pdt de Gerddes-Afrique

Les frontières du Nigéria resteront closes jusqu’au 31 janvier 2020. Ainsi en a décidé les autorités nigérianes récemment. Ce n’est d’ailleurs pas une bonne nouvelle pour le Bénin qui souffre de cette situation. Invité hier lundi 11 novembre sur le plateau de l’émission 100% Bénin de Sikka TV, Me Sadikou Alao a fait une analyse géopolitique de cette fermeture des frontières.

Pour le président de Gerddes Afrique, si le Nigéria fait un certain nombre de concessions au Bénin, ce n’est pas pour les beaux yeux des béninois. En fermant les yeux sur la réexportation d’un certain nombre de produits, en laissant les béninois venir s’approvisionner en hydrocarbures sur son marché aux prix concessionnels accordés aux locaux, en vendant de l’électricité à crédit au Bénin, le géant voisin de l’Est attend au moins certains avantages, explique l’avocat.

Le Nigéria espère que ces bonnes relations avec le Bénin lui permettront de « s’installer économiquement au Bénin et d’avoir des entreprises qui pourront réexporter vers les pays francophones et anglophones comme le Ghana ». Mais depuis 2016, le libéralisme économique au Bénin a voulu que les activités économiques pour la plupart se retrouvent dans les mains d’une seule personne et d’un groupe de personnes, estime l’invité de Sikka Tv.

Le Nigéria se dit : il n’y a plus d’espoir

Les exportations du Nigéria qui passent par le Bénin pour les autres pays, sont depuis « taxées au profit de ce groupe », les opérateurs économiques nigérians au Bénin voient leurs licences non renouvelées . Toutes les affaires d’importation et de réexportation sont contrôlées par une seule personne, fait remarquer Me Alao. Dans ces conditions, le Nigéria se dit « il n’y a plus d’espoir » estime l’avocat, surtout qu’il ne peut même pas discuter avec la douane béninoise pour trouver une solution au problème.

« La contrebande nourrit l’économie béninoise à hauteur de 33% »

C’est Bénin Control qui exerce ces fonctions régaliennes, pense l’invité qui n’était pas tout seul sur le plateau. En effet, il y avait aussi l’analyste économique Casimir Kpédjo. Ce dernier a abondé dans le même sens que Sadikou Alao. A l’en croire, « la contrebande nourrit l’économie béninoise à hauteur de 33% ». Bénin Control taxe tout ce qui vient par le port et l’aéroport. « L’Etat nigérian est-il obligé d’être conciliant envers un groupe qui contrôle l’économie du Bénin ? s’interroge Casimir Kpèdjo.

Fermeture des frontières nigérianes: une réunion programmée entre le Nigéria, le Bénin et le Niger 

Concernant le ministre Agbénonci qui dit que son pays n’a pas posé d’actes pour contrarier les rapports de bon voisinage et de coopération qu’il y a avec le Nigéria, Casimir Kpèdjo estime que toute la vérité n’a pas été dite. Pour lui, c’est dans ce même pays que le ministère de l’économie et des finances a pris un « arrêté pour flanquer 86 mille francs CFA sur un camion transportant du ciment de l’est vers l’Ouest ». C’est dans ce même pays que la licence de Glo n’a pas été renouvelée. Donc à son sens, les propos du ministre ne tiennent pas.

Voir les commentaires

16 Commentaires

  1. Celui là c’est l’archétype de l’avocat véreux qui défend son beefsteak et non le peuple.
    Quand le béninois va comprendre que le Nigeria est vraiment en train de lutter contre la contrebande sur toutes ses frontières .
    A l”écouter ce énergumène fait l’apologie de la contrebande , il faut savoir qui dit contrebande dit produit contrefait et périmé comme les faux médicaments.
    je suis sidéré que le message qu’il espère faire croire est que le Nigeria est en train de punir talon pour une soit disant crise au bénin comme si Buhari n’avait pas mieux à faire que s’occuper des de ces 400 millions d’habitants.
    aller voir les chaines nigérianes comme TVC news ou la douanes nigérianes est en train de brûler des tonnes de viandes et produits surgelés venant de la contrebande

  2. 86000 pour le passage de chaque camion dont 50000 pour BCONTROL et seulement 36000 pour le trésor public. La vache a lait s’est révoltée!

  3. Journaliste et avocat afoudoutolê!!! Qu’en disent-ils du Niger, du Tchad et du Cameroun? Et du Ghana d’où on commence à chasser les commerçants nigérians en représailles? Bande d’aigris apatrides. Vous n’allez plus jamais avoir la possibilité d’écumer le pays impunément.

  4. Ce soit disant journaliste économique Kpedjo risque de devoir répondre encore une fois à la CRIET avec ses déclarations imprudente et mensongères. En effet il prétend qu’on frappe les camions de Dangote sans bases légales. Voilà un journaliste que ne fait aucune enquête et qui se contente de raconter des histoires. Qu’il sache qu’il existe une réglementation de l’Uemoa et de la CEDEAO sur la taxation de la charge à l’essieu sur les camions poids lourds dont la circulation détériore les routes construites à coup de milliards. Qu’il s’informe avant d’ouvrir encore sa bouche.

    • Dodjivi , es tu certain qu’il s’agit ici de la taxation des poids à l’essieu , et non d’un racket organisé par et pour les faux princes du moment ? Chiche ouvrez un débat contradictoire sur les chaines nationales , ” ruseurs et roublards va “

    • On les connait les aigris les jaloux ils ne proposent rien donnez leur la possibilité de trouver des solutions ils deviennent muets.maitre Alain tu été présidentiables une fois non pourquoi tu n’as pas été élu.rien aucune solution pour le Bénin.si vous n’avez pas de solution allez paître les vaches.nous on veut des solutions c’est aujourd’hui que les nigérians ferment vous cherchez les pouces dans les cheveux de l’autre.on comprend tout

  5. on devait plus à ce state…tant le beninois est un homme de paix..de gérorisité…

    Nous avons avons eu des grands hommes d’état….quyi se placais au dessus de la mélées..avec comme seule boussole le benin

    Je vous le dis..pour ceux qui ont mon age et les plus jeunes..

    Voir discourir adjo bocco ignace…voir agir abdoulaye issa..

    Dis je..ils se confondaient au peuple beninois…et la preuve ils n’ont rien laissé à leur progénétures

    C’étaient le patriotisme..à l’état brut

    Qui se rappelle encore de ces amoureux du benin…dans l’ame…

    Je suis fier…et heureux d’avoir connu ces gens là…

    Le beninois est devenu aujourdhui…quelqu’un qui a un prix…..

    Le beninois est devenu quelqu’un qui peut mentir…gana gana….sans avoir honte..!!!

    Je suis triste pas pour moi et mes enfants qui sont déjà à l’abris…mais mon pays..ma region..ma ville natale…et mes ancetres…

    Dis je..je l’ai ai vu..dans la foi,la croyance en dieu..et qui ont toujours prié pour le benin..mon pays

    Quelque que soientt mes réussites hors du benin..je me considère malheureux….

  6. Tôt ou tard on aura une remise en cause de tout ce qui se fait contre le peuple, c’est sûr que des périodes d’incertitude de tournante sont à venir, ceux qui sont au pouvoir et qui pensent avoir réussi le coup se trompent, le Bénin appartient à nous tous, mais pas à un clan, waite and see

  7. Bénin Contrôle est une entreprise privée qui exerce une activité du service public pour le compte de l’État. C’est une forme de prestation qui a lieu dans tous les pays du monde, si cela participe à un service optimal. Cela dit, le Bénin dicte-il au Nigeria ces choix économiques pour que le Nigeria nous dicte nos choix économiques? Les taxes perçues sur les camions traversant le Bénin vont dans les poches de TALON ou dans les caisses de l’État? Vous avez bien dit que le Nigeria vend de l’électricité au Bénin et non qu’il lui donne de l’électricité. Ce qu’on vend, doit-il être conditionné? Vous prétendez que la contrebande du carburant profite aux Béninois. Boni YAYI a pourtant tenté d’interdire ce commerce avant de se raviser du jour au lendemain sans aucune explication rationnelle. Actuellement avec la soi-disant fermeture partielle de la frontière, le carburant “kpayo” continue de venir tous les jours au Bénin. Vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi? Les nigérians profitent tout autant de ce trafic qui ne peut continuer sans la complicité de plusieurs fonctionnaires de leur douane et de leur police. Le Bénin n’a pas vocation à servir les intérêts des autres contre les siens. Un accord qui arrange les deux pays est souhaitable. Mais pas au détriment du Bénin!

    • Toi justice de je ne sais quoi , tu n’as rien compris et est aussi timbré que l’ami Jojo ; sais-tu ce que l’on appelle ” conflit d’intérêt ” avec talon c’est conflit d’intérêt permanent , à son seul profit ou de son clan ; le Nigeria subventionne son essence pour ses conitoyens et non des béninois , et le bénin a beaucoup plus besoin du Nigeria que le Nigeria du bénin ; ayez ” le patriotisme ou le nationalisme modeste

  8. Heureusement qu’il existe encore aux bonbons des canaux comme ceux-ci qui donnent la parole à béninois de cette trempe pour nous éclairer .
    Talon hélounouwé , le bénin n’est pas le burundi de l’autre ” nkruzinzin “

  9. Tout est contrôlé par une seule personne .
    L’aéroport et le port entre les mains d’une seule personne
    L’économie du Benin est entre les mains d’une seule personne
    Mais qui est cette personne ???? Si ce n’est l’Etat
    Pour des raisons politiciennes ; on me dira que c’est Talon
    Pourquoi confondre le président de la République et une personne ???
    Comme le disait l’autre je cite : un homme politique est quelqu’un qui a de la vision pour son pays et pour la génération future ; et un politicien est quelqu’un qui pense aux prochaines élections
    Talon est un homme politique . Politicien ce ;C’est le rôle que joue Alao pour les politiciens de l’opposition
    Je reviens
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom