Joseph Djogbénou, le président de la Cour constitutionnelle béninoise est à Paris. Il donne « une conférence ce vendredi 22 novembre 2019 à 10 h aux membres du Conseil français des investisseurs en Afrique Noire (CIAN) » indique un post publié sur la page Facebook de la haute juridiction. Selon la même source, cette conférence portera sur le droit OHADA comme outil de facilitation des investissements en Afrique.

Elle se tient à la Grand ’Chambre de la Cour de cassation française. Le but de cette conférence est « de donner les clefs pour mieux s’informer sur les différentes sources du droit des pays africains, souvent difficile d’accès ». Rappelons que l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires a été créée par le traité relatif à l’harmonisation du droit des affaires en Afrique.

Remédier à l’insécurité juridique et judiciaire

Un traité paraphé le 17 octobre 1993 à Port-Louis en Île Maurice. Il sera révisé le 17 octobre 2008 à Québec au Canada. Ce traité a pour but de remédier à l’insécurité juridique et judiciaire existant dans les Etats parties.  La plupart des pays membres sont d’expression française.

Le président de la Cour constitutionnelle n’est plus à présenter. Avant d’accéder à cette haute fonction il était professeur à la faculté de droit de l’Université d’Abomey-Calavi. L’homme exerçait aussi le métier d’avocat.

Voir les commentaires

12 Commentaires

  1. C’est sûr que cet affidé de Talon est plus à l’aise dans le droit privé que dans le droit public. Il devait démissionner de son poste de président de la CC pendant qu’il est encore temps…

  2. Gah ! Gah ! Gah ! Que ce margoulin de talon ne manque pas de toupet , lui le tordu de chez les tordus en droit va aller donner une conférence du droit de l’ohada à Paris ! Dites à djogbenou de dire à son assistance combien d’échec la justice beninoise a connu devant les instances de l’ohada ? Sans parler des mandats d’arrêt internationnaux que demande le bénin ? Tchrous

  3. Tiens! le mauvais génie de Taïrou va donner une conférence à Paris.
    On dirait un esquimau l’équateur.
    Comme c’est un tordu, peut être que quelqu’un pourrait lui indiquer le droit.

  4. LE NUMERO UN DE TALON VEUT ENCORE METTRE LA POUDRE AUX YEUX POUR MONTRER QU’IL EST UN VRAI CONFERENCIÉ DES INVESTISSEURS, CONFERENCIÉ COR***US OUI !,IL EST TOUS PROBLÈMES QUE LES BENINOIS VIVENT.

  5. Djogbénou avec ses exploits à la cour const. a montré l’étendue de ses limites et de son cinisme à s’asseoir sur le droit pour ne dire que la force.
    Oust, dehors, contrefaçon de juriste.

  6. Joseph Djogbénou ; le premier d’entre eux.
    Le digne héritier du professeur Albert Tévoèdjrè
    L’idéologue du nouveau départ et de la rupture dans notre pays
    La nation reconnaissante à ce professeur agrégé émérite de droit
    Je reviens
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom