Le président américain, il y a quelques jours annonçait clairement et sans ambages  que le fait pour lui de laisser sur place des troupes sur le territoire syrien, alors même qu’il avait déjà ordonnée leur rapatriement, n’avait qu’un seul objectif. Garder la main mise sur les champs de pétrole de la région. Mais pour la Russie engagé dans le nouveau conflit qui avait éclaté dans la région, ces vues américaines sur les ressources syriennes seraient pour le moins illégales.

Quand Trump vise le pétrole syrien

Alors même que Ankara avait annoncé son intention de lancer une offensive de masse sur les territoires syriens occupés par ses anciens alliés dans la guerre contre l’Etat Islamique, le président américain Donald Trump, avait clairement laissé entendre qu’il n’avait l’intention de porter secours à personnes. La Turquie pouvait bien défaire les kurdes, c’était pour le président une affaire régiono-régionale ; « laisser les turcs, les kurdes et les syriens, régler ça entre eux » avait-il tweeté en substance.

Mais les séparatistes kurdes  en désespoir de cause, s’étaient tournés vers la Syrie et vers la Russie et le rapport des forces sur les territoires anciennement russes avaient changé. Les Syriens reprenaient possession de leurs territoires abandonnés depuis 2012 et du coup, Washington qui ne juraient que par le rapatriement de ses troupes, trouvaient judicieux d’en garder quelques-uns sur place.

Mieux, des nouvelles bases étaient en passe d’être construites et le contingent maintenu en place renforcé par une lourde logistique. L’idée et Trump ne s’en est pas caché, serait uniquement de « préserver » les régions riche en pétrole de Deir el-Zour au nord-est de la Syrie.

Et que Vladimir Poutine décide de faire blocus

Pour le Kremlin, les velléités capitaliste de Washington étaient pour le moins inacceptables. En octobre déjà, le major général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, déclarait à propos des visées américaines sur l’or noir syrien :  « Tous les gisements d’hydrocarbures et autres minéraux situés sur le territoire syrien n’appartiennent pas aux terroristes de l’EI, et encore moins aux” défenseurs américains des terroristes de l’EI “, mais exclusivement à la république arabe syrienne ».

Ce mois encore, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine en des propos relayés par l’agence de presse russe « Sputnik News », redisait la volonté de son pays de n’être nullement disposé à donner flanc aux agissements de Washington.  

Syrie : la Russie accuse les USA d’exporter illégalement du pétrole

Et le responsables russe  de déclarer en substance, « c’est au peuple syrien de gérer ses ressources naturelles, dont le pétrole (…) Il s’agit de l’héritage national du peuple syrien ». Une position presque aussi claire que « l’amour » de Trump pour le « pétrole ».

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Oo est toujours agressé et volé nous les arabes par des différentes races blanche si c pas Trump c poutine l’agression est claire alros lui ou un autre …..

  2. le cowboy américains n’est certes pas le genre à se retirer devant le russe . Nous verrons bien si Poutine déclenche la troisième guerre mondiale pour du pétrole qui ne lui appartient pas nomplus C’est la loi du plus fort. Les temps s’assombrissent de jour en jour . Certains vont souffrir.

  3. Tous qu’ont souhaite pour la Syrie c’est qu’elle gère ses problèmes lui même sans faire appelles aux pays étrangers mais s’il trouve qu’on pays étrangers s’ingère de près ou de loin moi je les proposerais de traité avec la Russie. Eux même les syriens voillent comment leurs soit disant alliés américain qui anime les guerres chez leurs frères Israéliens et même dans presque tout les pays arabes du monde et cella ne s’arrête pas là vue que ces mêmes américains se melle déjà des affaires interne des pays africains et comme par exemple le Cameroun, leurs ministre des affaires étrangères est venu au Cameroun nous faire comprendre qu’il n’était pas question pour eux de rapatrié les camerounais qui vivent chez eux et finance le terrorisme et la sécession au Cameroun en nous disant que ses gents ne sème pas le désordre là bâ tout simplement par ce qu’ils ne sont pas un problème pour la sécurité national de leurs pays mais nous on na pris note au Cameroun dont les syriens doivent éviter tout action avec les américains c’est pas un pays avec lequel ont peut traité, c’est des gents qui se croient plus intelligent que tout le monde.

  4. Comme l’habitude au Chili en 1972 le gouvernement chilien voulait nationalisé son cuivre COUP D’ÉTAT contre le gouvernement chilien et le remplacer par une marionnette un général PINOCHET.
    Et les américains se servent gratuitement le cuivre chiliens jusqu’à l’épuisement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom