Photo d'illustration

L’autorité nationale de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a publié ce 04 novembre un communiqué exhortant les responsables des supports médiatiques à décliner toute offre de publicité ou de sponsorisation de produits cosmétiques à effet éclaircissant. Cette problématique a été portée dernièrement par l’association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA) avec l’organisation d’un panel fin octobre au Musée des Civilisations Noires de Dakar.

Le CNRA rappelle la réglementation

L’autorité de régulation s’est appuyé sur l’article 112 de la loi N° 2017-27 du 13 juillet 2017 sur le Code de la presse interdisant “les messages publicitaires relatifs à la promotion des produits cosmétiques de dépigmentation“. Le CNRA soutient que les éditeurs en diffusant des messages de promotion de tels produits violent les dispositions de cette loi. L’autorité nationale de régulation de l’audiovisuel demande par conséquent à ces derniers de mettre un terme à toute diffusion de messages promotionnels et de publicité sur les produits de dépigmentation et de décliner toute proposition ou offre de promotion de tels produits.

L’AIIDA pour une application totale de la loi

Le professeur Fatimata Ly présidente de l’association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA) avait récemment souligné les problèmes de santé publique liés à la dépigmentation en marge du panel d’information sur ce phénomène organisé par l’association ce 26 octobre. Sur les ondes de la RFM le professeur a rappelé que cette loi est applicable à l’ensemble des supports, les télévisions et les radios n’étant qu’une partie. Elle prendra l’exemple des panneaux publicitaires. Pour rappel les produits à effet éclaircissant constitue un marché estimé à 10 milliards de F CFA au Sénégal.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom