Les autorités québécoises sont revenues sur leur décision relative à la réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ). On retient que la mesure ne sera plus rétroactive comme elle a été décidée par le passé. Les étudiants et travailleurs étrangers temporaires déjà au Québec bénéficieront d’une clause de droits acquis accordé par le gouvernement Legault.

La nouvelle décision prise par les responsables intervient après une vague de contestation et de déclaration qui n’est pas restée sans impact sur les autorités. Le premier ministre François Legault confie avoir particulièrement été marqué par les discours émouvants de certains étudiants étrangers et de travailleurs temporaires. Pour lui, les autorités doivent également faire preuve d’humanité dans la gestion de la cité. Aussi, de commun accord avec son collègue Simon Jolin-Barrette, ont-ils pris la décision de mettre une clause de droits acquis.

D’autres modifications sur la réforme

Cette mesure induit que les personnes qui sont arrivés au Québec avant le 1er novembre vont pouvoir continuer avec l’ancien programme. L’autorité politique explique également que tous les contours n’avaient visiblement pas été pris en compte avant cette décision. La réforme subira ainsi d’autres modifications. Comme changement annoncé, on retient la révision annuelle de la liste des formations permettant de se qualifier au PEQ.

Cette décision désormais revue par les autorités québécoises est intervenue après une série de protestations venues de plusieurs secteurs d’activités. Ce mercredi 6 novembre, l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration avait publié une lettre ouverte dans laquelle, elle demandait au gouvernement de revenir sur sa décision.

Pour eux, c’est « une grave injustice pour ces travailleurs et étudiants étrangers qui ont choisi de s’établir dans notre société et pour qui la plus grande erreur n’aura finalement été que de suivre les promesses du gouvernement ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom