La justice chinoise a récemment condamné des trafiquants de fentanyl. Hier jeudi, neuf personnes ont fait les frais du Tribunal populaire intermédiaire de Xingtai au nord de la Chine. L’une d’entre elles a été condamnée à la peine capitale accompagnée de deux années de sursis. Les huit autres personnes ont été condamnées à des peines allant de six mois à la prison à vie.

Pékin nie les accusations des USA

La décision de la justice chinoise pourrait contenter le locataire de la Maison Blanche qui dénonce souvent le présumé laxisme de la Chine concernant le fentanyl. Donald Trump accuse même l’empire du milieu d’être le plus important producteur de cet opioïde au monde. Pékin de son côté, fait savoir qu’il n’est pas responsable du béguin des américains pour cette drogue synthétisée.

Notons par ailleurs qu’une source fait remarquer que c’est la première fois que les autorités chinoises et américaines arrivent à réussir une enquête sur une affaire de fentanyl. Ce dossier a pesé dans le cadre des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

11,9 kilos de fentanyl saisis en 2017

Le tribunal a fait savoir qu’en 2017, grâce aux informations fournies par les renseignements américains, le Bureau chinois de lutte contre la drogue avait pu mettre la main sur un réseau de criminels dans la localité du Jiangsu à l’est de la Chine et à Shanghai. A cette occasion, les forces de l’ordre chinoises avaient confisqué 11,9 kilos de fentanyl. Pour mémoire, le fentanyl avait causé la mort du chanteur américain Prince, il y a trois ans. Aussi a-t-il tué 400 000 américains entre 1996 et 2018.

Ne requérant pas trop de moyens onéreux pour être fabriqué, cette drogue douce dispose d’un potentiel analgésique équivalant à 100 fois celui de la morphine. Elle est également 100 fois plus forte que la cocaïne et 50 fois plus forte que l’héroïne. Elle a été introduite dans la pratique médicale sous forme d’anesthésique intraveineux en 1960.

Voir les commentaires