Le constructeur automobile américain Ford vient d’écoper d’une amende en Afrique du Sud. Le géant de l’automobile devra dédommager des consommateurs sud-africains victimes des défaillances d’un de ses modèles : la Ford Kuga. Le constructeur en question a vu plusieurs Kuga consumer au grand désespoir des propriétaires de ces voitures. Saisie par les consommateurs, l’agence sud-africaine de régulation des conflits entre consommateurs et entreprises a condamné le constructeur à une amende de deux millions d’euros.

Plusieurs modèles de la Ford Kuga ont en effet pris feu et brûlé en Afrique du Sud. En cause, le système de refroidissement du moteur. Un système de refroidissement défaillant qui a provoqué l’embrasement d’une quarantaine de modèles et suscité plus de 160 plaintes auprès de la Commission nationale des consommateurs (NCC). La commission avait diligenté une enquête qui avait conclu à un comportement « illégal » de Ford qui aurait failli en produisant des véhicules munis d’un « système de refroidissement défaillant », des véhicules « pas sûrs ».

Des défaillances en Afrique du Sud et aux Etats-Unis

Le constructeur a donc reconnu la défaillance de ce modèle fabriqué à Valence en Espagne et a rappelé plus de 5 000 Ford Kuga en 2017 en Afrique du Sud. Les propriétaires desdites voitures rappelées ont certes déjà été dédommagés par la société américaine. Cependant la commission a décidé d’une compensation supplémentaire de 3 000 euros soit 50 000 rands par propriétaire de véhicules brûlés. Pareille déficience avait aussi été observée aux Etats-Unis chez le même constructeur qui avait dû rappeler en 2016 plus de 400 000 véhicules du modèle Ford Escape qui est le nom de la Ford Kuga au pays des yankees.

Néanmoins le constructeur rejette toute responsabilité dans l’incendie d’une Ford Kuga qui a vu la mort d’un homme en 2015. L’homme était au volant de sa voiture qui avait pris feu. Il n’avait pu échapper aux flammes destructrices qui l’avaient tué. Sa famille accuse Ford de la mort de l’homme en question devant la justice sud-africaine, ce que Ford réfute catégoriquement. La justice n’a pas encore tranché l’affaire. Mais cette amende pourrait apporter de l’eau au moulin des avocats de la famille du disparu.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom