,

Eco en remplacement du Franc CFA : le Ghana approuve si…

L’avènement de la monnaie Eco au sein des Etats de l’Afrique de l’Ouest continue  de susciter des réactions. Le week-end écoulé, ce sont les autorités ghanéennes qui se sont prononcées sur ce sujet. Par le canal d’un communiqué, Accra a félicité la décision relative à la suppression du Franc CFA au profit de l’ECO. Mais il est des préalables importants à régler selon le communiqué.

La flexibilité de l’Eco

Ce pays anglophone de l’Afrique de l’Ouest estime nécessaire que certains aspects soient pris en compte dans ce processus qui entre dans sa phase active dès l’année prochaine. Comme aspect important selon le Ghana, on peut citer la flexibilité du taux de change de l’ECO.

Publicité

A en croire les autorités ghanéennes, l’autre critère de convergence pour aboutir à l’objectif commun est la mise sur pied d’une Banque Centrale Fédérale.

La parité fixe maintenue

Pour l’heure, les pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine avaient fait l’option d’une monnaie à parité fixe. Ainsi, l’ECO comme le Franc CFA garde la parité avec l’euro qui est maintenue (1 euro = 655,96 francs CFA). Cette option était l’une des choses les plus contestées chez le franc CFA.

Si les partisans de la parité fixe indiquent qu’elle a le mérite d’éviter les risques d’inflation, les opposants estiment qu’elle constitue une source de problèmes pour la zone monétaire. Cette zone serait moins compétitive à cause de cette parité fixe.

Publicité

Quid du Nigéria

Aussi, certains économistes plaident-ils pour l’indexation de la monnaie sur des devises mondiales comme le dollar, l’euro et le yuan chinois. Notons que certaines incertitudes planent tout de même sur la monnaie ECO. Le Nigéria ne serait pas totalement acquis à la cause.

Participant au sommet de la Cédéao, à Abuja, Zainab Shamsuna Ahmed la ministre des Finances du Nigeria faisait remarquer qu’il restait « encore du travail à faire pour répondre aux critères de convergence » à ce sujet.

4 réponses

  1. Avatar de TANGA
    TANGA

    Les pays peuvent aller à la flexibilité sans la cote d’Ivoire qui peut me ne pas venir dans l’éco. La cote d’Ivoire et le Sénégal sont les deux pays qui ont toujours torpillé les autres depuis la nuit des temps. On les exclus et on continu.

  2. Avatar de Sacksida
    Sacksida

    Cette position ghanenne est comprehensible et tout a fait resppnsable; mais les pays de l’UEMOA n’ont pas dit que la fixite de l’Eco en rapport avec l’euro est definitif. Ce n’est qu’une premiere etape et la vraie monnaie ECO de la CEDEAO sera flexible et mondialement reconnue et convertible.

    1. Avatar de Paysan
      Paysan

      D’accord, mais pour cela, on n’avait pas besoin de changer de nom au Fcfa, surtout pas par usurpation du nom de ECO, la monnaie commune en projet de la CEDEAO, si ce n’est pour des fins inavouées. Ghana est presenti pour abriter le siège de la banque centrale de l’Afrique de l’ouest et on peut alors comprendre sa position « très diplomatique »

  3. Avatar de Paysan
    Paysan

    Le Ghana ne semble jouer à « malin, malin et demi » avec ouattara, en applaudissant d’abord ce dernier, pour, par la suite, insister sur le régime de taux de change flexible (surtout), une des conditions majeures pour une vraie rupture avec la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *