L’ambassadeur des Etats-Unis près de la Zambie a visiblement beaucoup de points de divergences avec les autorités du pays. A la faveur d’une conférence de presse qu’il a donnée ce lundi 2 décembre 2019 dans la capitale zambienne, le diplomate a dans un langage plutôt peu diplomatique fustigé un certain nombre de choses.

“Portefeuille grand ouvert et bouche fermée”

Daniel Foote a notamment accusé les autorités de vouloir juste profiter de l’aide qu’apportent les Etats-Unis sans pour autant prendre en compte leurs recommandations sur le plan du respect des Droits de l’Homme. Il fait remarquer que durant les derniers mois qu’il a passés dans le pays, il s’est évertué personnellement à améliorer les relations entre les deux pays sans pour autant y arriver.

« J’espère que le gouvernement zambien est déterminé à améliorer ses relations pourries avec les Etats-Unis, mais c’est une décision qui leur appartient » a lancé l’ambassadeur. Pour Daniel Foote, « l’actuel gouvernement zambien veut que les diplomates étrangers soient dociles, avec un portefeuille grand ouvert et la bouche fermée ».

“Actes contre nature”

Il n’a pas manqué de revenir sur le sujet qui défraie la chronique depuis la semaine dernière dans le pays. Il s’agit en effet de  la condamnation de deux homosexuels. Steven Samba et Japhet Chataba ont été reconnus coupables l’année dernière d’avoir « commis des actes contre nature ».

 Ils ont été condamnés à 15 ans de prison malgré tous les appels qui avaient été lancés. « Des décisions comme cette lourde condamnation font des dégâts incalculables à la réputation internationale de la Zambie en montrant que les droits humains en Zambie ne sont pas une garantie universelle » avait dénoncé l’ambassadeur des Etats-Unis près de la Zambie.

Notons que ce pays de l’Afrique australe est l’un des rares à posséder une législation aussi conservatrice.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom