Bénin : L’ANLC vulgarise la loi anti-corruption dans l’Atlantique

L’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc) est la structure qui veille au grain en matière de lutte contre la corruption au Bénin. Ses points focaux dans la commune d’Allada  ont tenu le mercredi 19 février, une séance de travail avec les agents publics, les cadres de l’administration et des mairies du département de l’Atlantique, à la préfecture d’Allada.

L’objectif est de sensibiliser ces derniers sur la loi qui punit cette pratique  en l’occurrence la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin. C’est dans l’optique de réduire la propagation de cette pratique dans l’administration publique, de prévenir les agents de l’Etat et des collectivités locales sur les risques auxquels ils sont exposés et les amener à avoir un comportement citoyen face aux biens publics dans l’administration.

Publicité

Tolérance zéro contre la corruption

Au cours de cette séance animée par le communicateur Judicaël Arthur Tchiko Hossou, les participants ont donc été sensibilisés sur tous les aspects de cette loi notamment la déclaration du patrimoine des agents publics au début et à la fin de leur mission.

Ils ont émis le vœux de voir de telles sensibilisations se dérouler au début et à la fin de leur carrière. Mme Paulette Eki, la chargée de communication du préfet de l’Atlantique a quant à elle promis que la préfecture fera ce qui est en son pouvoir pour arriver à un taux de corruption zéro dans l’administration préfectorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *