Luc Atrokpo: la Cour suprême lui donne carte blanche pour être candidat à Cotonou

C’est le sourire pour Luc Atrokpo, le maire de Bohicon.  La Cour suprême lui donne carte blanche pour être candidat dans le  13 e arrondissement de Cotonou. Ce jugement a été rendu hier par la haute juridiction qui siège à Porto-Novo. Il faut dire Luc Atrokpo a bénéficié du désistement du plaignant Ulrich Dèhou qui est par ailleurs membre du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin).

En effet, l’homme demandait à la Cour suprême d’invalider la candidature de Luc Atrokpo parce qu’il ne résidait pas à Cotonou. Au vu du désistement de M Dèhou le juge ne s’est plus prononcé sur le fond du dossier. C’est donc une bonne nouvelle pour le maire de Bohicon. Rappelons que Moele-Bénin de Jacques Ayadji  et l’Union Progressiste de Luc Atrokpo sont tous de la mouvance présidentielle. Le parti du directeur général des infrastructures n’a d’ailleurs pas goûté au recours de M Dèhou.

Publicité

Suspendu pour manquement grave aux textes fondamentaux du parti

L’intéressé a été sanctionné. Dans une décision prise par le président du Moele-Bénin, le 16 avril 2020, Ulrich Déhou a été suspendu du parti et de toutes ses fonctions jusqu’à nouvel ordre « pour manquement grave aux textes fondamentaux à travers une saisine personnelle et unilatérale de la Cour suprême pour l’invalidation de la candidature d’un membre du même camp politique que le parti ». Rappelons que Moele Bénin ne sera pas présent aux communales du 17 mai prochain.

Sa candidature à  ce scrutin a été rejetée par la Commission électorale nationale autonome (Céna). Non content, le parti a saisi la Cour suprême  mais la haute juridiction a prononcé un jugement en sa défaveur . Le Moele-Bénin devra donc attendre les prochaines législatives de 2023 puisqu’en 2021 les partis de la mouvance n’auront qu’un seul champion: Patrice Talon. Actuellement le locataire du palais de la Marina n’a pas encore déclaré sa candidature. « J’aviserai » avait-il dit. Il a moins d’un an pour aviser.

Une réponse

  1. Avatar de Baba
    Baba

    Le Benin ne pourra jamais prendre son envol avec toute cette voyoucrasie. Vivement que le tonnere gronde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *