Disparition de fonds à la DGI : «Le gouvernement fait preuve de transparence » (A. Orounla)

Dans un post sur sa page Facebook, le président du part Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï a opiné sur l’affaire de disparition de fonds à la direction générale des impôts. Dans sa réaction sur le dossier, Candide Azannaï a indiqué que le ministre des finances et le directeur général des Impôts doivent démissionner. Le gouvernement a répondu, hier mercredi 14 octobre 2020, à cette réaction de l’ancien ministre de Talon.

Le ministre porte-parole du gouvernement Alain Orounla, à l’issue de son point de presse pour rendre compte des décisions du conseil des ministres, a donné la position du régime par rapport à la démission proposée par l’ancien député Candide Azannaï. Selon le ministre Alain Orounla, «le gouvernement en toute transparence a ouvert et a entamé les poursuites » et n’est pas dans la logique de Azannaï. Il relève que «le gouvernement fait preuve de transparence en poursuivant les investigations relatives à ces malversations ». Il précise que «c’est une initiative qui n’a pu être prise que par l’exécutif à qui on ne peut pas reprocher d’avoir tenté d’étouffer ce scandale ».  Bien au contraire, le gouvernement a ouvert et entamé les poursuites. Alors, «je crois que, par sagesse, nous devrions laisser la justice qui est saisie de cette question procéder à toutes les auditions et toutes les investigations afin que nous sachions l’étendue des dégâts et les éventuels responsables de cette malversation ».

Publicité

Une affaire de disparition de 4 milliards

Pour rappel, il s’agit d’une affaire de disparition de 4 milliards de Francs CFA à la Direction générale des impôts (DGI) du Bénin en septembre 2019. Dans le dossier Carlos Adohouannon, régisseur lors de cette disparition a été cité comme le cerveau de la malversation. Disparu, il sera arrêté  au Sénégal le samedi 12 septembre puis extradé à Cotonou. Son audition a entrainé l’interpellation et l’arrestation de plusieurs cadres de cette direction par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Des révélations, il ressort que le montant disparu est plus que celui annoncé au départ. Les enquêtent se poursuivent.   

12 réponses

  1. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    L’ami Jojo , avec le régime que tu soutiens bêtement , ce ne seront pas des élephants blancs , mais des mamouths noirs que les béninois vont trouver quand vous serez DÉGAGÉS

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Dégager ; votre verbe de prédilection.
      Et pourtant au même jour en 2026 il est encore là le compétiteur-né
      Je passais
      Le Plombier
      #Klébé_révélé

      1. Avatar de Nougbodoto
        Nougbodoto

        Le con péteux et médiocre !!!
        Il ne sera plus là. Il va dégager (oui, c’est notre verbe préféré pour lui). Sinon, nous n’allons plus rater ses testicules cette fois-ci.

  2. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    L’ami Jojo , tu es bien ridicule ; retiens que la justice , les députés , les maires , etc sont godillots et soumis par la terreur ou l’argent volé au peuple par ton mentor ; ce qui est est bien triste , mais bientôt on sera libéré

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Oumarou
      Il va falloir qu’on fasse le compte en l’argent volonté par le pouvoir en place et le gouffre des détournements de deniers publics sous Yabo
      Sans compter les éléphants blancs
      Honte à vous
      Je passais
      Le Plombier
      #Klébé_révélé

      1. Avatar de Joeleplombier
        Joeleplombier

        Lire : argent volé

      2. Avatar de l'éveilleur de conscience
        l’éveilleur de conscience

        Depuis 2016 papa bonheur est là personne n’a eu le courage de déclarer combien ce monsieur a détourné. Il n’est pas inquiet. Ni les montages , ni les intrigues ne le font trembler.
        Tous le harcèlement pour le contraindre à l’exile sont vains. Il est là. Il ne s’est pas encore donné l’image un lézard qui fait le mur à la moindre incartade, Ni un colis qui s’expédier .
        Tirez-vous en une conclusion.
        Nous avons soif d’en savoir.

      3. Avatar de l'éveilleur de conscience
        l’éveilleur de conscience

        Depuis 2016 papa bonheur est là personne n’a eu le courage de déclarer combien ce monsieur a détourné. Il n’est pas inquiet. Ni les montages , ni les intrigues ne le font trembler.
        Tous le harcèlement pour le contraindre à l’exile sont vains. Il est là. Il ne s’est pas encore donné l’image d’un lézard qui fait le mur à la moindre incartade, Ni un colis qui s’expédie .
        Tirez-vous en une conclusion.
        Nous avons soif d’en savoir.

        1. Avatar de Joeleplombier
          Joeleplombier

          Pardon ; tu viens ici pour moi ???
          Si tu me veux ; on se donne rdv .
          Va là-bas
          Tchrous
          Je passais
          Le Plombier
          #Klébé_révélé

          1. Avatar de Nougbodoto
            Nougbodoto

            Toi tu ne peux que passer. Lézard… Pardon, klebard de caniveau.

  3. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Azannaî un vieux routier de la politique ayant été dans plusieurs gouvernements de la République se doit de pondérer ses propos et d’être responsable.
    Une irresponsabilité de trop.
    On ne commente pas une affaire qui pend déjà devant les juridictions.
    Comme quoi ; on ne commente pas non plus les décisions de justice.
    Que Azannaî arrête avec la politique politicienne
    Je passais
    Le Plombier
    #Klébé_révélé

    1. Avatar de Justice
      Justice

      Tu racontes que des bêtises et des mensonges :
      1) AZ n’a commenté l’affaire. Il dit que le ministre et le DGI doivent démissionner, et il a raison. Peu importe que le gouvernement ait pris des mesures après coup. Si une personne a pu détourner 4 milliards, c’est qu’il y a des failles dans le système. Les responsables doivent assumer.
      2) tu mens quand tu dis qu’on ne commente pas une décision de justice. Une fois la décision rendue, on peut très bien commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *