Vaccin anti-covid : l’OMS fustige l’attitude « égoïste » des pays riches

Dans plusieurs pays du monde, les campagnes de vaccination à grande échelle ont démarré. Ceci, pour contrer l’évolution de la pandémie qui continue de faire des morts un peu partout dans le monde. Depuis la détection des premiers cas de la maladie en Chine, toutes les couches de la sociétés sont fortement touchées et le nombre de cas de décès ne se compte plus. L’arrivée de plusieurs vaccins a été applaudi par de nombreuses organisations. On se rappelle qu’à l’époque, le Pape François avait plaidé pour que les pauvres aient accès au vaccin.

Ce lundi, le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dénoncé les arrangements des pays riches avec les laboratoires qui produisent les vaccins de coronavirus pour se tailler la part du lion pendant qu’ils montrent à la face du monde qu’ils sont pour un accès équitable du vaccin. Pour justifier ses propos, M Tedros a affirmé ceci : « La situation est aggravée par le fait que la plupart des fabricants ont donné la priorité à l’approbation réglementaire dans les pays riches où les bénéfices sont les plus élevés, plutôt que de soumettre des dossiers complets à l’OMS« .

Publicité

« Juste 25 doses pour un pays pauvre »

M Tedros a également critiqué le fait que les pays pauvres soient défavorisés dans la distribution des vaccins. Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est appesanti au cours de son intervention ce lundi à l’ouverture d’une réunion du conseil exécutif de son organisation sur le cas d’un pays au revenu bas. Il a déploré que « seulement 25 doses ont été administrées dans un des pays au revenu le plus bas. Pas 25 millions, pas 25 000, juste 25« .  « Non seulement cette approche égoïste met en danger les plus pauvres et les plus vulnérables dans le monde, mais elle est également vouée à l’échec », affirme le patron de l’OMS avant d’ajouter « En fin de compte, ces actions ne feront que prolonger la pandémie et nos souffrances, ainsi que les restrictions nécessaires pour la contenir, et les souffrances humaines et économiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires