, , ,

Bénin : Yayi fait ce qu’il a dénoncé hier selon Orounla

Au Bénin, la campagne électorale pour la présidentielle a démarré hier vendre 26 Mars 2021. A quelques semaines des élections présidentielles de grands enjeux, les premières après les réformes électorales initiées par le Président Talon, les 3 duos en lice retenus par la CENA vont s’atteler à convaincre les citoyens qu’ils sont le meilleur choix pour diriger le Bénin. Hier, le duo Talon – Talata a lancé sa campagne en présentant son projet de société comme nous vous l’annonçons dans un précédent article.

Comme il est de coutume en de pareils circonstances, les équipes des candidats en lice sortent pour défendre leur candidat. Au cours d’une interview accordée à un média russe, le porte parole du gouvernement béninois Alain Orounla s’est prononcé sur la candidature de Talon, les réformes opérées par le président en exercice, l’opposition béninoise et la justice sans occulter la question des personnes qui crient « à l’exil politique« .

Publicité

Des propos du ministre Orounla interview par Sputnik, il faut retenir qu’il n’y a pas d’opposition en prison ou en exil. L’officiel béninois fustige le fait que des acteurs politiques, par prétention, disent que les duos de l’opposition retenus ne sont pas de vrais candidats. Pour le ministre Orounla « ça n’engage qu’eux« . Alain Orounla martèle que le Bénin est un pays ouvert et que tout le monde peut aller et venir. «Nous avons un processus où les grandes forces politiques ont accepté de se conformer aux nouvelles règles électorales et ont présenté des candidatures. Quelle est l’opposition en prison, et laquelle est en exil? Notre pays est ouvert, est hospitalier et qui veut, va et revient sans qu’il ne se passe quoi que ce soit. Donc il faut éviter de masquer les insuffisances politiques par des problèmes qui n’existent que dans l’imagination de ceux qui les dénoncent.», a affirmé le ministre Orounla

Pour preuve il cite l’exemple de l’opposant Bertin Koovi lorsqu’il a été interpellé par le journaliste sur le cas. «Il est parti d’ici librement et rentré tout aussi librement. C’est la preuve que nous ne sommes pas ce que l’on tente de nous imputer. Ceux qui sont partis parce qu’ils ne veulent pas comparaître devant la justice ont également le loisir de revenir. (…).» précise M Orounla. Interpellé sur le fait que ce soit la première fois que tous les anciens présidents sont contre la gouvernance d’un président en exercice, Alain Orounla fait noter que l’ancien Président Yayi fait aujourd’hui ce qu’il dénonçait hier. Il relève également qu’auparavant des clubs électoraux avaient pris le pays en otage.

«Il suffit de prendre les propos de notre ancien Président, le prédécesseur du Président Patrice Talon [Yayi Boni], pour constater qu’il est en train de faire aujourd’hui ce qu’il dénonçait hier. Le Président actuel du Bénin, c’est Patrice Talon, il a été élu par les Béninois pour un mandat qu’il a accompli presqu’à la perfection. Les réformes opérées, sont une révolution au Bénin. Cela ne fait pas plaisir à tout le monde. Encore une fois, on le comprend. Mais n’allons pas jusqu’à dénaturer les faits. Il y avait des clubs électoraux qui prenaient le pays en otage. La réforme du système électoral a corrigé cela. Des gens avaient pour habitude d’abuser des richesses de notre pays en toute impunité. C’est normal que lorsqu’on assainit les finances publiques en disant tolérance zéro à l’impunité, cela ne soit pas de leur goût et qu’ils grincent des dents. Ceux qui n’ont pas volé et n’ont pas pillé n’ont rien à redouter de la justice. Donc encore une fois, il s’agit de problèmes de justice et non politiques.»

Alain Orounla

9 réponses

  1. Avatar de Karl
    Karl

    Un triste personnage d’un Etat vo.y.ou dans un rôle tristement célèbre. Quelle tristesse intellectuelle. C’est une fin triste qui l’attend après tout. Telle est la loi de la nature.

  2. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    « Yayi… » On en se compare pas à celui qu’on considère être le dernier de la classe.
    Les journalistes soyez gentils. Arrêtez de montrer OROUNLA dans son costume de pitre taillé dans un dessus de table à manger
    \\\\ ///
    (@_@)

  3. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Mentir, tordre le cou à la vérité, ignorer les principes cardinaux de la constitution du Bénin, voilà le fond de la communication de ce ministre.
    Il ne peut pas débattre avec un intellectuel, il ne peut que tenir des monologues pour s’en sortir.

    Un piètre avocat.

  4. Avatar de Napoléon1
    Napoléon1

    S’il y a quelqu’un qui fait aujourd’hui ce qu’il dénoncait hier, c’est bien Patrice Talon.
    N’a – t – il pas dit que : « Un Etat qui ne respecte pas les décisions de la justice est un Etat voyou » ?
    Que fait-il maintenant de la décision de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui lui impose de revenir à la constitution de 1990 et de mettre un trait à son histoire de parrainage avec l’élection présidentielles dans ce contexte d’exclusion.
    Talon fait comme s’il pouvait ignorer cette décision de la haute juridiction à laquelle le Bénin s’est librement adhérer.
    Il n’y a donc plus rien à faire. Le peuple béninois ne permettra pas que le pays soit transformé en un Etat voyou.
    Les populations béninois mobilisées et organisées avec l’appui de la décision de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples défendront leur droit, leur liberté, la démocratie et l’Etat de droit par tous les moyens pour que Talon soit *** de la tête du pays et que ses actes des h*rs-la-loi cess*nt au sommet de l’Etat au Bénin.
    Béninoises, Béninois debout !
    Vive la liberté !
    Vive la Démocratie !
    Vive la patrie !

    1. Avatar de Desire
      Desire

      Maintenant c’est des slogans inutiles. Allez trouver une vie digne de nom.

  5. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Il y a des faits incontestables d’exclusion, de violation des droits de l’homme que la justice internationale atteste.
    Mais ce griot veut nous affirmer le contraire.

    Il y a des décisions de justice qui contredisent tout ce qu’il dit.
    Qu’il arrête de se ridiculiser.

  6. Avatar de Sèdjro
    Sèdjro

    Mr. Orounla la majorité des Béninois se moquent de vous et vos paroles ne rassemblent pas au contraire ça exclu et vous êtes dans un forcing permanent et au finish ça va vous rattraper c’est une loi de la nature.

    1. Avatar de Citoyen
      Citoyen

      Quelle est la statistique qui atteste votre affirmation?

  7. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Orounla non seulement avec ses attributs d’avocat émérite ; me démontre qu’il est également un très bon communiquant.
    Force à lui au service de son pays
    Le Plombier universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *