,

Esclavage: Il faut arrêter de dire que les Occidentaux sont les seuls responsables (Romuald Hazoumè)

L’artiste plasticien béninois Romuald Hazoumè participe dès le 19 mai prochain  à une exposition dans la ville française de Nantes. Il présentera au public, une vingtaine de pièces de sa collection. Celles-ci seront exposées dans le château des ducs de Bretagne et dans les salles du Musée d’Histoire de Nantes. Les œuvres du béninois installées au sein du parcours permanent du musée, ont pour but de proposer un regard nouveau sur les collections liées à la colonisation, l’esclavage et le rôle du port de Nantes (premier port négrier français avant l’abolition) .

« Porter un regard neuf sur nos collections en décolonisant notre pensée »

Les œuvres de Romuald Hazoumè sont conçues spécialement pour dialoguer avec celle du Musée. L’objectif de l’exposition est de « porter un regard neuf sur nos collections en décolonisant notre pensée » a expliqué la commissaire de l’exposition Krystel Gualdé qui est en même temps, la directrice scientifique du musée.

Publicité

Interrogé par la presse française à propos de cette opposition, l’artiste béninois a déclaré que son devoir en tant qu’artiste est de dire aux siens (les africains) « qu’il faut prendre notre part de responsabilité dans l’histoire de l’esclavage pour faire notre résilience et régler les problèmes d’aujourd’hui ». Pour lui, les africains sont aussi responsables de la traite négrière. « Il faut arrêter de dire que les  Occidentaux sont les seuls responsables, car pour qu’il y ait des acheteurs d’esclaves, il fallait des vendeurs » explique t-il.

18 réponses

  1. Avatar de Hervé Talabalo
    Hervé Talabalo

    N’importe quoi…. Vous ne connaissez pas votre histoire…

  2. Avatar de Vodounon
    Vodounon

    En lisant que les noirs ont dévellopé le monde sans le savoir j’ai failli tomber de ma chaise.
    Et maintenant qu’attendons nous tous pour développer l’ afrique ?
    Qu’on ne me dise pas que si on le fait pas c’est encore et toujours la faute des blancs.

  3. Avatar de Vodounon
    Vodounon

    Pouff!
    Pour les racialistes, tribalistes, indigenistes, et anti… de tout poil c’est toujours la faute des blancs et ils sont toujours à la recherche de coupables de ce passé qui visiblement ne passe pas.
    Et si on essayait enfin tous ensembles de marcher un peu au milieu de la route hein!.

  4. Avatar de Tchité
    Tchité

    Vrai, il dit partiellement vrai. Mai qui sont les masterminds du commerce triangulaire, de la déshumanisation du noir, de sa traite pour développer l’Europe et les US(il y avait des esclaves dans les maisons et les champs), Ce sont les noirs qui ont développé le monde sans le savoir.

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      « Ce sont les noirs qui ont développé le monde sans le savoir » Maintenant que toi tu le sais, en avant pour l’Afrique.
      Et pas de « Syrie, Lybie, Paris, SA’KOZY » : tout ça existait quand « les noirs qui ont développé le monde sans le savoir » en plus.
      Alors vu ce qu’il savent de l’état de l’Afrique, ça devrait être facile.
      \\\\ ///
      (@_@)

      1. Avatar de Vodounon
        Vodounon

        En lisant que les noirs ont dévellopé le monde sans le savoir j’ai failli tomber de ma chaise.
        Et maintenant qu’attendons nous tous pour développer l’ afrique ?
        Qu’on ne me dise pas que si on le fait pas c’est encore et toujours la faute des blancs.

  5. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    C’est « Azziz » qui a raison sur toute la ligne.
    Agadja a conquis Houidah pour s’assurer une porte vers la mer et un contrôle du commerce des esclaves.
    Sur le chemin Abomey/Ouidah, des armées aboméennes, le roi d’Allada s’est retrouvé à fond de cale, en route pour les Antilles.
    Son fils né là bas est devenu célèbre : Toussaint LOUVERTURE.

    C’est vrai que la pratique de l’esclavage chez les Akans (Guins, Ané : minas, Adja, Xla, Péda, Baoulé, Agni, Ebrié) et les populations des savanes étaient intégrationiste, sauf chez les Agoudas (descendants de brésiliens affranchis).
    Jusqu’aujourd’hui, beaucoup d’hommes de ces familles – plus rarement les femmes – insistent sur la distinction à faire entre les « vrais » de la famille et les autres…
    \\\\ ///
    (@_@)

  6. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    a la mort de mes grands parents…cet esclavage…de notre ailleule….(la mère de mon grand père paternel)..ce monsieur était devenu chef de famille

    Et je n’ai jamais…vu mes tantes..oncles…lui manquer du respect

    On veut aller…doter une fille….

    On est venu demander la main d’une fille de la famille..

    Une décision…capitale de la famille…

    Dis je…c’était son mot qui passait…

  7. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    Bon..n’exagérons pas….!!

    L’esclavage en afrique…était domestique…avec un conditionnement réligieux islamique…

    Tres souvent….chez nous les esclavages devenaient des chefs de familles…comme ce fut le cas dans ma famille

    En effet…le coran…l’éducation de base…la gestion de la famille…mariage…dote…voire meme la conduite de la prière…étaient assurés..par notre grand père…à qui on vouait un respect…et pourtant…il était là..en tant qu’esclave

  8. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    Au nord du nigeria ..au niger…au tchad au nord du benin…et au burkina….on pratiquait l’esclavage

    Entre nous…les gando…au nord du benin….sont des anciens esclaves…meme si par leur travail…ils sont devenus plus riches…que leurs maitres…grace à la révolution….de kérékou

  9. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    La suite

    De..3 ans…à..7 ou 8 ans..j’ai passé mon enfance..dans une commune…aupres de mes grands parents

    Imaginez…vous que dans ce gros village….peuplé….de..50% de haoussa ou béri bari(avec des balafres comme allassane seidou)…appelés des « mandé…et..50% de bariba….

    Dis je….40% des gens étaient..des esclaves domestiques…..

    Des gens…donnés en dote…aux femmes mariées….

  10. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    J’ai une tante..encore..vivante…dans ma maison natale..à parakou…(gambarira..maison abdoualye issa).

    Qui nous racontait…que jeune fille….les wassagari poursuivaient encore…des gens….pour les capturer…pour les vendre

    Elle a aujourdhui..90…ans..

    Faites les calculs

    La suite

  11. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    moi..je crois etre…à la la dernière décade…de ma vie sur terre…!!!

    Quel monde d’hypo crisie……hein…!!!

    L’esclavage…in dustrielle…rationnelle….vers les amériques…nous choque toujours..

    Or donc…des centaines..d’années avant..l’arrivée des blancs…l’esc lavage…fut….avec le commerce des caravanes…les seuls activés…dans beaucoup de régions d’afrique

    à Suivre

  12. Avatar de Fonton
    Fonton

    Un artiste bidon finit toujours par sortir des propos bidons!!!

  13. Avatar de Sigmund
    Sigmund

    N’essayez pas de dedouaner et de deresponsabiliser les blancs parceque vous avez épousé une des leurs et que vous essayez de leur vendre quelques tableaux a des prix onereux et que les africains ne peuvent pas s’offrir.
    Vous n’etes pas mieux que les vendeurs d’esclave de l’epoque, vous faites dans la demagogie juste pour du commerce c’est pathetique

  14. Avatar de Vodounon
    Vodounon

    Toi Romuald Hazoumè avec des arguments comme ceux là ;
    tu vas te faire engueuler. Il ne faut pas venir casser ici le business juteux de certains panafricanistes hooooo!
    Nous sommes toujours dans la mouise parce que nous sommes soit-disant des victimes devant l’éternel.

  15. Avatar de Mike
    Mike

    la vérité que beaucoup de gens rejettent

  16. Avatar de sultan aziz
    sultan aziz

    Les ailleux…de notre célèbre…fils à papa…aga djavi…qui passe son temps…ici à nous narguer…étaient..des complices

    Combien de ma hi et de nagot..aizo…ils ont vendu…ces gens..là…?

    Entre nous….nous…disons nous la vérité

    L’esclavage..existait bien avant…les blancs

    Moi….dans ma famille….on avait des esclaves…que j’ai connus….et qui nous ont élévés…moi ..mes frères et cousins

    C’étaient des esclavages…de mon ailleules…..

Répondre à sultan aziz Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *