, ,

Bénin : Plus de six heures d’audition de Reckya Madougou par le juge de la CRIET

Comme annoncé, l’ancien ministre Reckya Madougou a été écoutée ce jeudi par des juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) dont le procureur spécial, Mario Mètonnou. L’audition s’est déroulée au cabinet du juge d’instruction. La candidate recalée pour la présidentielle d’avril 2021, sera écoutée à nouveau dans les jours ou semaines à venir. Seule, elle a été écoutée parce qu’il n’y a pas encore eu de confrontation.

Pendant plus de six heures, la candidate recalée à la présidentielle du 11 avril dernier du parti Les Démocrates a été écoutée hier jeudi 17 juin 2021. L’audience a démarré avant midi et a pris fin à 17h 30. Elle intervient plus de trois mois après l’incarcération de l’opposante. L’ancienne Garde des sceaux est poursuivie pour des faits d’« association de malfaiteurs et financement de terrorisme ». Au cours de cette audience à huis-clos, elle a été assistée par quatre de ses avocats que sont M. Renaud Agbodjo, M. Paul Kato Atita, M. Victorien Fadé et M. Nadine Dossou Sakponou. D’après les informations, l’accusée a nié les faits. Elle sera écoutée à nouveau dans les prochains jours.

Publicité

Les co-accusés aussi écoutés.

Quelques jours plus tôt, avant le passage de l’ancienne Conseillère spéciale du président togolais Faure Gnassingbé, chargée de la microfinance, ses deux co-accusés ont été eux aussi écoutés. Georges Sacca et Bio Dramane Tidjani ont été auditionnés. Le colonel à la retraite et le proche parent de Réckya Madougou ont été écoutés séparément dans le même dossier. Placé sous mandat de dépôt le 1er mars 2021, Bio Dramane Tidjani a été interpellé une semaine avant, de même que Georges Sacca. Selon le procureur spécial près la CRIET, Mario Mètonou, les deux auraient été approchés par Réckya Madougou pour planifier l’exécution de personnalités politiques dans le septentrion afin de faire arrêter le processus électoral qui était en cours.

5 réponses

  1. Avatar de FRANCK M MAKON
    FRANCK M MAKON

    WAIT AND SEE !!!

  2. Avatar de Paul Ahehenou
    Paul Ahehenou

    La justice béninoise fera son travail de façon professionnelle comme d’habitude. Laissons donc les passions de côté, et laissons les professionnels faire leur travail. ceux qui se lanceront dans les invectives à l’égard de la justice et la qualifieront de tous les noms ne sont pas des professionnels. SONAGNON qui est un sachant en matière de justice est doit être d’accord qu’il faut laisser le temps au temps de la justice.

    1. Avatar de Sonagnon
      Sonagnon

      Mr Ahehenou, je n’ai pas la prétention de donner un avis d’expert en la matière. Mais, pour peu qu’on puisse faire preuve d’analyse objective, au regard de la prestation de la justice, et en l’occurrence sa CRIET, on est en droit de ne lui accorder aucun crédit.

      Mieux, on ne met pas en détention préventive une personne du rang de RÉCKYA MADOUGOU qui assure à diriger le pays sans des éléments d’accusation indiscutables.

      Nous assistons à une détention punitive, au regard des éléments du dossier disponibles.
      Nous n’avons donc pas à faire à une justice, mais un instrument au main d’un despote pour bâillonner une opposition et toute voix discordante.

      Nous espérons que, par un sursaut d’orgueil, ses magistrats puissent jouer pleinement leur rôle, celui de rendre justice au nom du peuple béninois, et non d’un despote.

      Le monde entier les observe, et il en va de leur crédibilité et de leur avenir. Car, le despote s’en ira tôt ou tard.

      1. Avatar de Sonagnon
        Sonagnon

        Lire: une personne du rang de RÉCKYA qui aspire à diriger le pays.

        1. Avatar de George
          George

          Les 11 millions de béninois aspirent à diriger le benin et chacun de nous avec la même stratégie de ote de là vite que je m’installe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *