USA : surdouée à 2 ans avec un QI de 146, une fillette fait le buzz

Kashe Quest, une jeune américaine de Los Angeles aux USA, est devenue le plus jeune membre américain de Mensa International, une organisation britannique pour personnes surdouées, où l’adhésion est strictement limitée à ceux qui obtiennent les meilleurs résultats aux tests de QI. Selon le site Web de Mensa, l’américain moyen a un QI d’environ 100. Ceux qui obtiennent un score supérieur à 130 à 132 sont généralement considérés comme très doués et ne forment que 2 % de la population. Kashe Quest, 3 ans, en a obtenu 146.

« L’alphabet, les chiffres, les couleurs, les formes » à seulement 18 mois

Le QI est une mesure de l’intelligence et s’exprime en nombre. Le QI d’une personne peut être calculé en lui faisant passer une batterie de tests. En d’autres termes, c’est une mesure de la capacité de raisonnement d’une personne. Il est censé évaluer dans quelle mesure une personne peut utiliser l’information et la logique pour répondre à des questions ou résoudre des problèmes. Le QI moyen est de 100. De nombreuses études indiquent, par ailleurs que le QI est directement proportionnel au succès dans la vie. En comparaison, le QI de Bill Gates est estimé à 160, celui d’Elon Musk à 155, de Mark Zuckergberg à 152, de Michelle Obama à 144.

Publicité

Le quotient intellectuel de Kashe Quest, est de 146. Une intelligence qui selon ses parents s’est très rapidement exprimée chez l’enfant. La mère a confié à la presse qu’à 18 mois déjà, Kashe était très avancée sur la reconnaissance des formes, des couleurs et même de l’Alphabet. «  À 18 mois voyant qu’elle était très avancée, j’en ai fait part à la pédiatre, qui a décidé de lui faire passer le test Mensa », résultat, un score de 146, bien au-delà de celui exigé pour intégrer la prestigieuse organisation.

À 2 ans, selon ses parents, les capacités de Kashe lui permettaient de « nommer tous les éléments du tableau périodique, identifier les 50 états (des USA ndlr) par la forme et l’emplacement, à apprendre l’espagnol et à déchiffrer des schémas ». Le 29 mars dernier, devenait la plus jeune surdouée des Etats-Unis à intégrer l’Organisation pour surdoués, Mensa. Depuis, l’histoire de la jeune fille a fait le tour de la toile.

Selon Trevor Mitchell, directeur exécutif de Mensa USA, l’histoire de Kashe avait cela de « remarquable », que ses « dons ont été reconnus si tôt dans la vie ». « Ses parents pourront l’aider à relever certains des défis uniques que rencontrent les jeunes surdoués. Être la personne la plus intelligente dans la salle n’est pas toujours facile, et Mensa comprend l’importance d’être mis au défi par les autres, de faire reconnaître notre potentiel et de célébrer les réalisations », a confié M. Mitchell à la presse américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité