,

Retard du départ des américains : les talibans avertissent

Alors que le président Joe Biden avait choisi de retirer les troupes dans l’urgence, il semblerait qu’il s’apprête à faire marche arrière. Une situation qui déplaît fortement aux nouveaux hommes forts du pays, les Talibans. «Il a été décidé que la formation du gouvernement (…) ne serait pas annoncée tant qu’un seul soldat américain serait présent en Afghanistan» a affirmé un officiel du mouvement à la presse française.

Suhail Shaheen, un autre responsable interrogé par la chaîne américaine Sky News est allé encore plus loin, parlant de représailles en cas de maintien des soldats américains sur le sol afghan. «C’est une ligne rouge. Le président Biden a annoncé que (les États-Unis) retireraient toutes leurs forces armées le 31 août. Donc s’ils prolongent (leur présence), cela signifie qu’ils prolongent l’occupation, alors que ce n’est pas nécessaire… Si les États-Unis ou le Royaume-Uni demandent plus de temps pour poursuivre les évacuations, la réponse est non. Ou il y aura des conséquences S’ils ont l’intention de continuer l’occupation, cela provoquera une réaction» a-t-il complété.

Publicité

Un chaos généralisé a été constaté dans les premières heures des évacuations en Afghanistan. Plusieurs morts dues à des bousculades notamment ont été dénombrées. Même si les américains envisagent de prolonger leur séjour en terre afghane histoire d’évacuer leurs ressortissants et des candidats à l’exil, ils ne comptent pas utiliser la force d’après certaines sources, et vont tenter de trouver un terrain d’entente avec les talibans.

Une réponse

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Les talibans ont changés, ce ne sont plus les même qu’en 90…. Parait-il
    \\\\ ///
    (@_@)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *