, , ,

L’avortement constitue la troisième cause de la mortalité maternelle au Bénin

Dans le cadre de l’étude du projet de loi portant modification de la loi relative à la santé sexuelle et la reproduction, le président de la commission des lois Orden Alladatin, a reçu mardi dernier au parlement deux acteurs de la société civile. Il s’agit du Dr Raphaël Totongnon, porte-parole du Collège des gynécologues-obstétriciens et la présidente de l’Association béninoise pour la promotion de la famille (ABPF). Ceux-ci ont donné aux membres de la commission des lois, leur avis sur le projet de loi en étude. Interrogé par la presse après l’exercice, le Dr Totongnon dira que « la démarche du gouvernement qui consiste à modifier la loi sur la santé sexuelle et de reproduction  est une chance pour les Béninois et nous devons la saisir ».

L’avortement constitue selon lui, la troisième cause de mortalité maternelle au Bénin après les hémorragies liées à l’accouchement et l’éclampsie. Il est temps d’agir, parce qu’il n’est pas rare de voir débarquer dans les hôpitaux des jeunes filles ayant pratiqué l’avortement clandestin, assure le gynécologue. La présidente nationale de l’ABPF, Judith Maffon Gbéhinto va abonder dans le même sens.

Publicité

 » Nous demandons à l’Assemblée nationale de sauver la vie de ces nombreuses femmes « 

Pour elle, la loi en l’état ne permet pas à une frange de jeunes filles ou de femmes qui ne désirent pas garder leur grossesse, d’avorter. Donc quand elles tombent enceinte, elles se livrent  à des avortements clandestins et « c’est la mort qui s’en suit ». « Dans notre plaidoyer, nous demandons à l’Assemblée nationale de sauver la vie de ces nombreuses femmes (…) Nous appelons toutes les structures qui ont mené la lutte avec nous à continuer la sensibilisation pour que les décideurs nous entendent enfin » a-t-elle déclaré. Mme Gbèhinto est visiblement pour le droit à l’avortement.

9 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Éduquez les jeunes à garder leur quêquette dans leur caleçon ou culotte, et supprimer si besoin est leur désir sexuel. Ils ne vendent plus les Condoms au Bénin?

  2. Avatar de Napoléon1
    Napoléon1

    le droit à l’avortement pour la femme est un droit inaliénable de nos jours surtout dans un pays où les femmes tombent en sceinte contre deur volonté.

    1. Avatar de FRANCK M MAKON
      FRANCK M MAKON

      SI TA MAMAN AVAIT AVORTE , TU NE SERAS PAS EN VIE .RACONTER DES ANERIES POUR DIRE QUE L’AVORTEMENT EST UN DROIT RELEVE D’UN CRIME QUI SERA PUNI PAR DIEU .

    2. Avatar de Liara
      Liara

      ) Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe — Senstos.Com

  3. Avatar de Yesno
    Yesno

    Qui doute de qui nourrit ces deux là si ce n’est les ces agences qui font la promotion de ces crimes !
    Demander au Canada pourquoi ils doivent importer des humains !
    Une partie de la réponse se trouve là

    1. Avatar de Yesno
      Yesno

      Légaliser l’avortement n’est pas pas la solution au problème qu’ils posent mais plutôt une sensibilisation de toute la société et un système de parrainage accessible aux femmes qui ne peuvent pas prendre soin de leur enfants.

      1. Avatar de Yesno
        Yesno

        Adoption ou parrainage. Le gouvernement peut créer un fond pour supporter les parents voulant parrainer au lieu de froidement tuer nos petits pour finir avec les mêmes problèmes des pays européens, certains pays asiatiques et nord américains.

      2. Avatar de Mike
        Mike

        Bien dit

  4. Avatar de FRANCK M MAKON
    FRANCK M MAKON

    TOUT LE MONDE SUPPORTE AVEUGLEMENT JOE BIDEN ALORS QUE CE DERNIER EST UN SUPPORTEUR INVETERE DE L’AVORTEMENT .TANDISQUE DONALD TRUMP CONDAMNE L’AVORTEMENT . DIEU RECONNAITRA LES SIENS .
    A BAS L’AVORTEMENT !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *