Après l’Australie, les USA veulent (encore) concurrencer la France

Plusieurs mois après avoir fait la une de la presse internationale dans l’affaire des sous-marins avec la France, les Etats-Unis ont encore l’intention de concurrencer cette dernière auprès d’un autre client. Il s’agit en effet de la Grèce à qui les USA proposent de vendre des frégates de combat et leur équipement. Hier vendredi 10 décembre 2021, le gouvernement des Etats-Unis a validé un projet de vente de quatre de ces engins militaires à la marine grecque.

Un contrat de près de trois milliards d’euros

C’est dans un communiqué que le département d’Etat américain a dit avoir préapprouvé un projet de vente concernant ces derniers évalués à 6,9 milliards de dollars. Ce feu vert donné par le gouvernement américain intervient après que le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et le président français Emmanuel Macron ont conclu à la fin du mois de septembre dernier un contrat de vente de trois frégates de défense pour environ trois milliards d’euros. Le contrat prévoit que ces navires doivent être construites sur le territoire français par la société Naval Group à Lorient, dans le département du Morbihan. Aussi, devront-elles être livrées en 2025 et en 2026 à la Grèce. Le contrat franco-grec porte également sur une quatrième frégate, mais en option. Sur ce point, le ministère français des Armées avait indiqué que le contrat doit être signé « d’ici la fin de l’année ».

Publicité

Pour rappel, il y a moins de trois mois, un accord conclu entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, avait arraché un grand contrat à la France. En effet, cette dernière avait conclu avec Canberra un contrat de vente de sous-marins nucléaires. Cependant, l’accord entre les trois parties avait mis Paris dans tous ses états, puisque d’autres sous-marins à propulsion nucléaire ont été vendues à l’Australie. Le contrat avec la France avait, du coup, été rompu.

Une réponse

  1. Avatar de VERLINDE Luc
    VERLINDE Luc

    Les Ee-Uu sont bien nos alliés n’ est-ce pas ? Non, parce quelques fois , et même souventes fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *