, , ,

« Au Bénin nous ne payons pas trop d’impôts » selon le Dgi Yénoussi

Payons-nous trop d’impôts au Bénin ? Nicolas Yénoussi, le Directeur général des impôts (Dgi) répond par la négative à cette question. « Au Bénin nous ne payons pas plus d’impôts comme on le laisse croire dans la population » a déclaré M Yénoussi lors de la session AskgouvBénin sur le réseau social Facebook. Il explique que le cadre fiscal dans le pays est régi par des règlements communautaires. Donc les pays ne peuvent pas passer outre ces directives.

L’homme a donné l’exemple de la Tva. A l’en croire, les directives de l’Uemoa  indiquent les taux à pratiquer par les Etats membres. Ces directives encadrent les exonérations, les opérations imposables et beaucoup d’autres  règles. Il en est de même pour les titres et les retenus à la source. En somme il y a des règlements communautaires. Et le Bénin en matière de TVA n’impose pas les mêmes taux que le Sénégal par exemple. En effet, selon ses dires, ce pays dans l’Uemoa pratique un taux de « 19% tandis que les autres pays sont à 18% ».

Publicité

Le taux de pression fiscale est de 20% dans l’Uemoa

Toujours pour démontrer qu’on ne paie pas plus d’impôts au Bénin, il explique que le taux de pression fiscale (prélèvement fiscal sur le Produit intérieur brut) dans l’espace Uemoa « est de 20%, or le Bénin est très loin de ce seuil ». On ne paie donc pas beaucoup d’impôts au Bénin selon le directeur général des impôts.

Il pense même que les béninois sont peu nombreux à s’acquitter de ces frais. Pire, certains « utilisent des pratiques dommageables pour réduire les impôts à payer d’où la nécessité de faire un certain nombre de réformes pour que le plus grand nombre puisse payer et que ceux qui sont en train de payer qu’on puisse leur faciliter les méthodes de paiement d’où la mise en place des techniques nouvelles de paiement (paiement électronique, télépaiement etc) » .

5 réponses

  1. Avatar de Mike
    Mike

    s’il le dit…

  2. Avatar de Gombo
    Gombo

    Le et taux de pression fiscale dans l’impasse n’est pas de 20%!
    20% est le taux aspirationnel de convergence!
    D’où partons nous ?
    D’un taux de l’ordre de 11% à l’arrivée du clan mafieux!
    Pire avec la manipulation du PIB appelée rebasage, même avec un taux identique le volume de cfa des impôts est multiplié alors que les revenus des ménages stagnent ou baissent.
    Pire le taux a augmenté de façon brutale en cinq ans de gabegie par le clan mafieux privilégiant des dépenses improductives comme la présidence ou la baie artificielle d’Avlekete financées par l’emprunt !

    1. Avatar de Gombo
      Gombo

      Lire dans l’unira et non impasse même si nous sommes dans une impasse

  3. Avatar de Gombo
    Gombo

    Ce porte valise du clan **** ment!
    Nous le démonterons chiffres à l’appui…
    La pression fiscale était de l’ordre de 11% avec l’un objectif de 14-17% dans les critères de convergence si je ne m’abuse!
    Pire les principes de base de l’imposition sont bafoués!
    Le même revenu est taxé plusieurs fois ( 3 fois pour les taxes sur les cérémonies), deux fois pour les transferts :
    1 fois lors de l’émission ou les frais d’envois sont partagés entre opérateur gsm, bceao, état et lors du retrait avec les 5% ajoutés
    Pire cette taxe viole l’égalité des citoyens devant la loi car les retraits bancaires effectués par les plus riches ne sont pas taxes alors que les retraits mobiles seuls accessibles sux plus pauvres sont taxes
    Une honte pour ces braqueurs !

  4. Avatar de B A BA
    B A BA

    Qui trop s’explique s’accuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *