,

La Turquie condamne les USA après la levée des restrictions sur les armes à Chypre

Chypre est constitué d’une importante communauté grecque et d’une communauté turque minoritaire. Depuis l’invasion de l’île par la Turquie en 1974, le pays est divisé en deux : une partie grecque, et dans le Nord, un Etat dissident, appelé Chypre du Nord, que seul Ankara reconnaît. Récemment, les Etats-Unis ont pris une décision contre laquelle la Turquie a copieusement protesté. En effet, l’Oncle Sam a décidé de lever les restrictions commerciales en matière de défense qui frappaient l’île.

Cela « affecte négativement les efforts pour régler la question chypriote »

C’est le département d’Etat américain qui a donné cette information hier vendredi 16 septembre 2022. Elle concerne l’année fiscale 2023. La Turquie qui a donc peu goûté cette décision, a déjà demandé aux Etats-Unis de la reconsidérer. Elle craint que celle-ci ne conduise à une « course aux armements sur l’île, (qui nuirait) à la paix et à la stabilité en Méditerranée orientale ». C’est du moins ce qu’a laissé entendre le ministère turc des affaire étrangères. Pour ce département ministériel, la décision américaine va renforcer encore « l’intransigeance de la partie chypriote grecque et affecter négativement les efforts pour régler la question chypriote ».

Publicité

Il demande à l’administration Biden de veiller à une politique équilibrée envers les deux parties de Chypre. Rappelons que l’embargo sur les armes qui vient d’être levé, a pris effet depuis 1987. Washington espère que ce pas qu’il vient de faire amènera Chypre à « poursuivre sa coopération » avec lui, en  « continuant à prendre (notamment) les mesures nécessaires pour refuser aux navires militaires russes l’accès aux ports pour le ravitaillement et l’entretien ». C’est ce qu’a fait savoir hier soir Ned Price, le porte-parole du Département d’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité