, ,

Bénin: la Garde Républicaine a mené des exercices militaires dénommés « Sèmè 2022 »

Au Bénin, la garde républicaine a organisé ses manœuvres militaires pour le compte de l’année en cours. Dénommés  » Sèmè 2022″, ces exercices militaires menés entre le 29 novembre et le 02 décembre 2022 ont permis aux éléments de cette unité d’améliorer leur niveau opérationnel. Il s’agissait également de faire acquérir à ses hommes qui assurent en permanence la sécurité rapprochée du chef de l’Etat, des membres du gouvernement et des institutions de la République, des techniques de combats dans des contextes particuliers. La manœuvre militaire de cette année, a donc eu lieu à Sèmè-Podji. dans le département de l’Ouémé. C’est le Général Abou Issa, Chef d’Etat major de l’armée de terre qui a supervisé les opérations. Le scénario imaginé est adapté aux conditions sécuritaires actuelles.

Un terrain bourré de nombreux engins explosifs

La commune de l’Ouémé abrite depuis quelques temps un groupe armé dénommé « groupe islamiste de libération de Sèmè-Podji » dont le leader spirituel n’est autre que le Sheikh Hamidou Baba Igoué. Il y a établi une base logistique et cherche à mettre la main sur un espace vital de la localité afin de soumettre les habitants à ses lois et ainsi semer la terreur au sein des populations. La Garde républicaine sous les ordres du Colonel Dieudonné Tévoèdjrè a donc pour mission de faire échouer les plans de l’ennemi en délogeant le Sheikh et ses hommes. Pour cela , ils doivent prendre possession des espaces occupés par ces derniers, détruire et neutraliser toutes les menaces sur le terrain. Un terrain bourré de nombreux engins explosifs. Afin de réussir la mission , le chef de la Garde républicaine a peaufiné plusieurs stratégies opérationnelles et l’offensive fut lancée. Elle a durée plusieurs jours au cours desquels des coups de feu et des tirs à l’arme lourde, moins lourde et de grenades ont été entendus. La Garde Républicaine a déployé sur le terrain plusieurs engins dont des blindés avec des groupes embarqués et des approches sous blindages. Mais c’est sans compter avec la détermination de Sheikh Hamidou BABA IGOUÉ et ses lieutenants qui donnaient leurs peaux pour défendre leurs idéologies.

Publicité

L’assaut final

L’assaut final a été donné au petit matin dans les logements sociaux de Sika-Kpèvi, base opérationnelle des groupes armées terroristes. Le bilan de l’offensive fait état de plusieurs morts et des arrestations dans le rang des ennemis, avec la destruction des bases logistiques de Sheikh Hamidou BABA IGOUÉ, puis le contrôle de la zone. Mais avant, les éléments du Commandant Boris Athanase LANDJIHOUNSOUNOU, Chef Bureau Instruction et Opération de la Garde Républicaine et Chef d’État-Major de l’opération feront face à plusieurs autres incidents. Attentat au véhicule piégé sur le poste frontalier de Okoun-Sèmè, attaques complexes aux engins explosifs improvisés, et embuscades contre le convoi du maire de la commune. 

D’après le Commandant Boris Athanase LANDJIHOUNSOUNOU, l’opérationnalité des hommes est aux normes, le matériel a fonctionné comme cela se doit. L’objectif majeur du chef de la Garde Républicaine affirme-t-il est de neutraliser le chef des groupes armés terroristes et ses lieutenants, un objectif atteint au terme de la manœuvre. C’est dire donc que ces officiers de la Garde Républicaine ont eu, à la faveur de cette manœuvre, l’opportunité de se familiariser à la planification et à la conduite des travaux d’état-major. Des évaluateurs externes à la Garde Républicaine ont exprimé leur satisfaction pour cet exercice à des fins pédagogiques. 

Une réponse

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Ridicule….comme.entrainement
    Le mieux..c est d envoyer »..ces bidasses.dans les 3 frontières..où..dans le5 fief de boko.haram

    La bas..l entrainement..est plus crédible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *