Ukraine: Elon Musk a limité les capacités de l’armée sur ses satellites

Plusieurs mois après avoir volé au secours de l’Ukraine en lui fournissant Internet et en donnant accès au satellittes de Starlink, l’une des sociétés du milliardaire américain Elon Musk, des révélations font état de ce que les capacités de l’armée à utiliser ces satellites ont été limitées. C’est la présidente de SpaceX, une autre société du milliardaire qui a fait cette révélation, selon le média CNN qui a rapporté l’information il y a quelques heures. Gwynne Shotwell, puisque c’est d’elle qu’il s’agit a déclaré récemment aux journalistes selon le média américain que les satellites de cette société n’étaient pas destinés à être utilisé comme « une arme ».

SpaceX a pris des dispositions pour limiter l’utilisation des satellites par l’armée ukrainienne qui est en guerre contre les forces russes depuis presque un an maintenant. C’est l’essentiel à retenir de l’intervention de la présidente de SpaceX qui s’est exprimée cette semaine. A l’en croire, Starlink n’était pas destinée à être utiliser comme « une arme ». « Il n’a jamais été destiné à être transformé en arme », a déclaré Gwynne Shotwell lors d’une conférence spatiale. « Cependant, les Ukrainiens l’ont exploité d’une manière qui n’était pas intentionnelle et ne faisait partie d’aucun accord« , a poursuivi la responsable qui affirme que si les satellites sont utilisées pour les communication ce n’est pas grave. « Nous savons que l’armée les utilise pour les communications, et ce n’est pas grave« , a ajouté Shotwell

Publicité

« Mais notre intention n’était jamais de les faire utiliser à des fins offensives« , poursuit la responsable. Elle a reprécisé l’objectif de la structure quand elle envoyait les satellites en Ukraine. Starlink avait envoyé des unités en Ukraine pour « faire fonctionner les banques, les hôpitaux, garder les familles connectées », selon la Présidente de SpaceX. Pour rappel, il y a quelques mois en arrière, Elon Musk, le milliardaire américaine propriétaire de plusieurs entreprises à succès volait au secours de l’Ukraine qui est empêtré depuis plusieurs mois dans une guerre avec les forces russes. La nouvelle avait été bien accueilli du côté ukrainien mais n’était franchement pas du goût de la partie russe. Moscou à l’époque par la voix de son ancien président Dmitri Medvedev avait demandé personnellement au milliardaire américain Elon Musk de retirer ses satellites.

7 réponses

  1. Avatar de Patrick
    Patrick

    C’est un vrais débile ce mec

    1. Avatar de zozo
      zozo

      Débile peut être mais sûrement multi milliardaire.
      Cela nous en bouche un coin n’est ce pas!

  2. Avatar de Borschevik
    Borschevik

    Il existe une autre version : depuis peu, les Russes semblent être capables de brouiller les communications avec les satellites de Starlink.
    C’est un peu gênant pour Musk : en pleine opération, plus aucune communication ne passe. C’est la panique chez les Ukrainiens

  3. Avatar de La Foudre
    La Foudre

    Mais notre intention n’était jamais de les faire utiliser à des fins offensives

    Mensonge ! Au début de ce conflit, ils avaient ouvert l’utilisation de leurs satellites aux ukrainiens. Les médias occidentaux aux ordres avaient abondamment relayé cette information.
    Mais depuis que Poutine a annoncé qu’il prendra pour cible tout satellite non-militaire impliqué dans cette guerre, Elon avait fait une sortie médiatique où il disait ne pas supporter l’Ukraine et demande même qu’il y ait des négociations… Ce qui n’avait pas plus aux dirigeants de son pays.

    1. Avatar de La Foudre
      La Foudre

      Elon s’était laissé entraîner dans cette histoire parce qu’il pensait comme tous les autres que la Russie allait s’effondrer en quelques mois grâce aux sanctions.
      Il avait probablement reçu des promesses pour ouvrir ses satellites aux ukrainiens.
      Mais voilà, les choses ne se sont pas passées comme prévu et chacun commence à sauver sa tête

      1. Avatar de Slim
        Slim

        C’est tout-à-fait cela !
        Aux USA, business is business. Si Musk veut vendre des bagnoles en Russie, Chine et Inde (BRICS), faudrait pas qu’il soit trop ostensiblement pro-ukrainien.

  4. Avatar de Sun Tseu
    Sun Tseu

    Respect pour ceux qui aident l’Ukraine. Mais celui qui aide un ennemi ne peut plus revendiquer le bénéfice de la neutralité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *