,

Bénin : 3 personnes arrêtées pour vol de câbles téléphoniques

A Cotonou, la Police Républicaine a mis la main sur un réseau de vol de câbles téléphoniques. L’information a été rendue publique sur la page Facebook de l’institution. On retient selon les détails de la publication qu’au total, trois individus ont été interpellés dans la matinée de ce dimanche 5 mars dans le 6ème arrondissement de la ville de Cotonou. Les cas de vol avaient été signalés au quartier Aïdjèdo. Les mis en cause ont été pris alors qu’ils commettaient leur forfait. Une fois chez eux, lors de la perquisition, un nombre non négligeable de câbles a été saisi à leur domicile.

17 personnes interpellées à Agoué

Plusieurs motocycles ont également été saisis lors de cette opération. Notons que par ces temps de répression des jeunes s’adonnant à des actes de cybercriminalité, près de 20 personnages ont été par ailleurs interpellées à Agoué dans le département du Couffo. Au nombre des objets confisqués auprès des mis en cause, on peut citer : 18 téléphones portables, un « ordinateur portable qui contient des informations compromettantes ». Des motos ont également été saisies lors de l’opération menée par les éléments de la police républicaine du département du Couffo.

Publicité

La répression des cybercriminels

Rappelons que cette répression fait couler beaucoup d’encres et de salives au sein de l’opinion publique. La situation avait suscité la réaction de certains artistes qui demandent la clémence du gouvernement. Il n’agit par exemple des rappeurs Vano Baby et Blaaz. Ces derniers estimaient que les différentes peines infligées aux cybercriminels étaient trop sévères. Mais pour le gouvernement, les différents appels ne sont pas de nature à émousser son ardeur. Selon Wilfried Houngbédji, cet appel de Vano Baby n’engage que l’artiste et « la traque lancée contre les cybercriminels ne sera pas une lutte éphémère ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité