, ,

Crimes de guerre au Tigré: l’Ethiopie répond sèchement aux USA

Les accusations de crimes de guerre et de violations des droits humains commis au Tigré, région située dans le nord de l’Éthiopie, continuent de s’accumuler. Ces derniers mois, les témoignages se sont multipliés. Hier lundi 20 Mars 2023, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a accusé les forces progouvernementales et rebelles d’avoir commis des crimes de guerre. Pour l’officiel américain beaucoup d’actes sont «calculés et délibérés» et ne sont pas «dus au hasard». Il n’a pas fallu longtemps avant que les autorités éthiopiennes ne réagissent.

L’Ethiopie répond sèchement aux dernières accusations des Etats-Unis. Après la déclaration du secrétaire d’État américain Antony Blinken hier lundi 20 Mars 2023, les autorités éthiopiennes ont décidé de sortir de leur réserve pour s’insurger contre ces nouvelles accusations américaines de crimes de guerre les estimant «sélectives». Dans un communiqué de la diplomatie éthiopienne, le gouvernement balaie du revers de la main les condamnations dans la déclaration de l’officiel américain.

Publicité

«Le gouvernement d’Éthiopie n’accepte pas les condamnations générales contenues dans cette déclaration» américaine et dénonce «une approche (…) unilatérale et antagoniste», peut on lire dans un communiqué relayé par plusieurs médias ce mardi. Selon le communiqué, la déclaration américaine est «incendiaire» et «va être utilisée pour alimenter des campagnes (…) dressant les communautés les unes contre les autres» en Éthiopie. Par ailleurs, le gouvernement juge également la déclaration «inopportune» et estime que cette déclaration «nuit aux efforts nationaux (éthiopiens) pour enquêter de façon exhaustive sur ces accusations, quels que soient les coupables» .

Le gouvernement n’a pas manqué de rassurer qu’il met tout en œuvre pour que les responsables de crimes de guerre répondent de leurs actes. «L’Éthiopie va continuer à mettre en place toutes les mesures visant à faire rendre des comptes aux responsables, y compris terminer la consultation nationale sur la justice transitionnelle et faire en sorte que justice soit rendue à toutes les victimes», a assuré le gouvernement éthiopien dans son communiqué largement relayé par les médias internationaux ce mardi.

2 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Encore les gendarmes du monde.

    1. Avatar de Haya
      Haya

      Plus pour très longtemps..
      Ces enfants de pu*e d’américains sont sur une pente raide autrement appelé déclin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité