Armement: la France s’équipe contre cette menace

Le communiqué du ministère des armées en juin 2023 a jeté une lumière crue sur une menace grandissante en France : les drones. Ces appareils, initialement conçus pour des usages récréatifs ou professionnels, peuvent en effet être détournés pour des intentions malveillantes. « Depuis quelques années, la lutte antidrone (LAD) prend de l’ampleur« , alertait le ministère. Les sites sensibles, tels que les zones d’événements majeurs, peuvent être l’objet d’observations satellitaires ou non, potentiellement préparatoires à des actions violentes.

Face à cette menace, l’armée de l’Air et de l’Espace s’est mobilisée, développant des outils spécifiques. Dans cette optique de sécurisation, alors que la Coupe du monde de rugby se déroulent en France et que les prochains Jeux olympiques pointent à l’horizon, les autorités françaises intensifient leurs efforts. L’expérience douloureuse de l’Ukraine, où les drones armés ont changé la donne sur le champ de bataille, est un rappel poignant de la menace que ces appareils peuvent représenter.

Publicité

L’armée s’équipe

La solution pourrait bien résider dans des innovations comme le Nerod. Lors d’un entraînement de l’équipe d’Angleterre de rugby au Touquet-Paris-Plage, face à un drone détecté à plusieurs kilomètres, ce dispositif a montré sa valeur. Il ne tire pas de balle, mais brouille efficacement le signal entre le drone et son pilote empêchant ce dernier de contrôler l’appareil. Cette technologie, bien qu’encore récente, pourrait bien être la clé pour assurer la sécurité lors des grands événements à venir.

Mais le Nerod n’est qu’une pièce du puzzle. D’autres dispositifs, tels que le Bassalt, apportent des réponses complémentaires pour contrer la menace des drones. Ce dernier, grâce à l’intégration d’une intelligence artificielle, est capable de détecter, identifier et neutraliser les drones par brouillage.

Investissant près de 350 millions d’euros sur les dix prochaines années, la France démontre sa détermination à neutraliser cette menace. Entre innovation technologique et formation rigoureuse, le pays s’équipe pour faire face à ce nouveau défi sécuritaire.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    L’Afrique aux Africains en Afrique.

    Il a fallu un petit garçon une lance pierre pour faire descendre un drone français au Niger.
    Conclusion rien n’est impossible face à la détermination du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *