Guerre Hamas – Tsahal: la tension monte entre la Colombie et Israël

La relation autrefois cordiale entre la Colombie et Israël traverse une période orageuse, en grande partie due à la guerre en cours et aux récents commentaires du président colombien, Gustavo Petro. En plein cœur d’un conflit majeur entre Israël et le Hamas, les déclarations de Petro ont mis en lumière des divergences profondes entre les deux nations, engendrant une série de répercussions diplomatiques.

En guise de représailles, la décision d’Israël de suspendre ses exportations d’armes vers la Colombie, une mesure directement liée aux commentaires jugés « hostiles et antisémites » du président colombien. Il faut rappeler qu’Israël est l’un de ses principaux fournisseurs d’armes. L’ambassadrice de Colombie en Israël, Margarita Manjarrez, a également été convoquée pour donner des explications sur les déclarations du président Petro.

Publicité

Le président colombien a fustigé Israël

Sur les réseaux sociaux, le président Petro a exprimé ses vues sur le conflit, notamment en comparant les actions d’Israël dans la bande de Gaza à la persécution des Juifs par les nazis. Ces déclarations ont provoqué une vive réaction de la part de l’ambassadeur israélien en Colombie, Gali Dagan, ce qui a intensifié la tension entre les deux pays.

Dans une réponse sans équivoque, Petro a affirmé que son pays ne soutenait pas le « génocide » et a même laissé entendre que la Colombie pourrait suspendre ses relations avec Israël. Ces propos ont été formulés dans le sillage d’une attaque sans précédent du Hamas contre Israël, ayant entraîné la mort de 1 400 personnes.

En guise de réplique, l’ambassadeur israélien a suggéré que Petro visite le musée de Yad Vashem, ainsi que le camp d’Auschwitz en Pologne. Petro, ayant déjà visité Auschwitz, a rétorqué en faisant une comparaison entre ce camp de concentration et la situation actuelle à Gaza.

Publicité

Cette crise diplomatique rappelle que, même entre pays alliés, les perceptions et les interprétations des événements mondiaux peuvent varier considérablement. Ce qui est certain, c’est que les relations entre la Colombie et Israël ont été sérieusement ébranlées, et il est encore impossible de savoir comment elles évolueront à l’avenir.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Oui, un génocide dans la bande de gaza , sans que le monde , ce monde immonde, ne lève le petit doigt.
    Israël doit disparaître , un point c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *