Rebondissement dans l’affaire du décès de Mohbad : Quatre complices mis en cause

L’artiste nigérian Mohbad n’est plus. Après son décès, les autorités ont décidé de fouiller un peu afin d’en savoir un peu plus sur les conditions de son décès. Ainsi, après les recoupements, son ancien manager Naira Marley et trois autres présumés complices ont été mis aux arrêts. D’après le rapport du quotidien nigérian The Guardian, le 11 septembre 2023, parce que Mohbad, l’artiste nigérian décédé était indisposé, une infirmière a été dépêchée pour lui administrer des soins.

Attendue pour venir soigner le patient le même jour, celle-ci a fait son apparition le lendemain 12 septembre. Il faut notifier qu’elle a été jointe par l’ami de Mohbad Sadiq Ayobami. « Elle est finalement arrivée le mardi 12 septembre 2023 et a administré trois injections différentes, qui seraient à l’origine de l’enchaînement de réactions qui ont directement entraîné la mort du chanteur », a indiqué la police, selon The Guardian.

Publicité

Selon le commissaire de police, l’infirmière a reconnu avoir fait des injections à l’artiste chez lui à la maison dans la ville de Lêki. Après cette première arrestation, la police, décidée à faire la lumière dans cette affaire a continué les investigations. « D’autres expertises et déclarations de témoins ont corroboré son aveu. Ses actions consistant à administrer des doses d’anatoxine tétanique, de paracétamol (IV) et de ceftriaxone injectables (IV) à Mohbad à sa résidence le 12 septembre 2023 ont immédiatement et directement déclenché les réactions (y compris des vomissements, la chair de poule, des convulsions) qui ont finalement abouti à la mort du chanteur », a-t-il ajouté. Les enquêtes ont révélé que l’agent de santé aurait un problème de qualification. Elle l’aurait également fait, en plus dans un environnement non clinique et avec une négligence professionnelle qui allait à l’encontre des protocoles médicaux standards. L’ami de Mohbad, qui avait invité l’infirmière, Ayobami Sodiq alias Dépenses est accusé de complicité dans le décès du rappeur. L’ami d’enfance de Mohbad, Ibrahim Oluwatosin Owoduni alias Prime Boy est également inculpé.

Ce dernier a assisté aux événements à Ikorodu le 10 septembre 2023. Selon la police, les deux amis se sont livrés à une violente bagarre au cours de laquelle Mohbad a été blessé. La gestion de la blessure a ensuite entraîné sa mort. En dehors de ces deux suspects, deux autres sont aux mains de la police. Samson Balogun Eletu alias Sam Larry, Abdulazeez Fashola alias Naira Marley sont accusés d’« homicide, intimidation et agression ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *