Ce pays construit une nouvelle capitale et se prépare à déménager

Face à une série de défis environnementaux et sociaux sans précédent, l’Indonésie entreprend un projet audacieux : la construction d’une nouvelle capitale. Jakarta, la capitale actuelle, lutte contre une pollution extrême, une surpopulation et une congestion chronique, ce qui a des répercussions graves sur ses 12 millions d’habitants. Le problème est exacerbé par le fait que la ville s’enfonce d’environ 10 centimètres par an. Une situation causée par l’extraction excessive des eaux souterraines et de la hausse du niveau des océans. Cette situation alarmante a incité les autorités indonésiennes à rechercher des solutions radicales.

L’immense projet de déménagement de la capitale vise à transférer les opérations gouvernementales de Jakarta à Ibu Kota Nusantara (IKN), une ville émergente au cœur de la forêt de production forestière de l’île de Bornéo. Ce projet ambitieux est mené sous la supervision de Bambang Susantono, directeur de l’autorité de la capitale nationale de Nusantara.

Publicité

La première phase de développement, d’une valeur de 50 milliards de dollars, comprend la construction de palais présidentiels, de bâtiments gouvernementaux, de résidences, ainsi que de routes et d’infrastructures. Près de 10 000 travailleurs s’activent jour et nuit pour réaliser cette vision futuriste, où plus de 2 millions de personnes sont attendues d’ici 2045.

Des inquiétudes pour l’environnement

Le choix de l’île de Bornéo pour la nouvelle capitale n’est pas anodin. Cette île offre un environnement naturel moins vulnérable aux catastrophes naturelles et anthropiques qui menacent Jakarta. Cependant, le déménagement soulève des questions environnementales et sociales. L’extraction des ressources naturelles et la déforestation pour la construction de la nouvelle capitale pourraient avoir un impact négatif sur l’écosystème local.

En plus des défis environnementaux, la gestion des déchets dans la nouvelle capitale est une préoccupation majeure. Le gouvernement indonésien, en collaboration avec l’Autorité de la Capitale Nusantara, promet un modèle de « ville forêt intelligente et durable« , utilisant les principes de l’économie circulaire.

Publicité

Le plan prévoit un système de gestion des déchets avancé, avec des objectifs ambitieux tels que le recyclage de 60 % des déchets de Nusantara d’ici 2045 et le traitement de toute l’eau par un système de récupération des déchets d’ici 2035.

Le transfert de la capitale indonésienne est plus qu’un simple déménagement. Il symbolise un changement de paradigme dans la manière dont les villes modernes peuvent être conçues et gérées face aux menaces environnementales croissantes. C’est une tentative audacieuse de créer une ville du futur, où la durabilité, la résilience au changement climatique et le progrès social sont au cœur du développement urbain. Toutefois, la réussite de ce projet repose sur une planification méticuleuse, une gestion efficace des ressources et un engagement ferme en faveur de la durabilité et de l’inclusion sociale.

5 réponses

  1. Avatar de Bali De Yeimbérein, écrivain
    Bali De Yeimbérein, écrivain

    Imaginée en…1980, esquissée en 1990 puis rédigée depuis 1995, mon projet (similaire à celui de l’Indonésie et je l’ignorais) d’ériger la Préfecture de DABOLA (au Centre géographique du pays et disposant déjà de plusieurs infrastructures) en future capitale de la Guinée en lieu et place de – pardon ! – Conakry, effroyable « foutoir » actuel (faites-y un reportage…) à été accepté et édité en 2010, en plein « Entre 2 tours » du 1er mandat d’alpha CONDÉ, édité donc par les Éditions L’HARMATTAN à Paris : une fierté car, comme une « Dictée Préparée », j’ai tout projeté pour mon pays…

  2. Avatar de Alain Bernard
    Alain Bernard

    Je n’y crois pas du tout…. ces peuples comme beaucoup d’autres ont exploité les richesses naturelles pour s’assurer des revenus économiques bénéfiques pour les plus riches d’entre eux. Ils construisent une nouvelle ville ailleur ? Ont-ils remis en question leur manière de vivre ? Pas sûr ! La même chose va se reproduire encore et encore, hélas….

  3. Avatar de Lake Hal
    Lake Hal

    Nous attendons une belle capitale !

  4. Avatar de Tchité
    Tchité

    Abuja, au Nigeria fut né ainsi.

    1. Avatar de Cossais
      Cossais

      Brasilia au Brésil capital recente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *