,

Pêche et aquaculture au Bénin : plus de 7 milliards pour booster le sous-secteur

Un montant de 7,075 milliards de francs CFA sera dédié au Programme Pêche et Aquaculture (Ppa) en 2024, l’un des quatre programmes-cadres destinés au secteur agricole. Il a principalement pour but de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population tout en augmentant le volume et les recettes d’exportation des produits halieutiques. L’objectif global visé par ce budget est d’accroître la production et la compétitivité des filières halieutiques, afin d’améliorer la contribution du sous-secteur au produit intérieur brut agricole (Piba).

Promotion et structuration équitable des chaînes de valeur ajoutée

Selon les informations publiées à ce sujet, le programme se déploiera en plusieurs niveaux : l’amélioration de la productivité et de la production des produits halieutiques, la promotion et la structuration équitable des chaînes de valeur ajoutée, et le renforcement de la résilience face aux changements climatiques ainsi que l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables.

Publicité

Toutes les mesures prévues auront pour objectif d’augmenter la production de poissons tels que le tilapia, le clarias, et d’autres espèces en aquaculture pour répondre aux besoins croissants de la population en protéines et d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. En ce qui concerne les chiffres, cela permettra d’avoir notamment un taux d’accroissement prévu de 10,69 % pour les tilapias, de 2,34 % pour les clarias et de 2,12 % pour d’autres espèces dans les unités d’élevage en 2024.

Le taux de conformité aux normes des produits halieutiques, quant à lui, devrait atteindre 100 %. Pour rappel, ces informations interviennent plusieurs jours après la 14 édition de la journée Mondiale de la Pèche, qui a eu lieu au Bénin, plus précisément dans la cité lacustre de So-Ava. Cette journée avait été placée sous le thème « Vulgarisation de l’appel à l’action de la pêche artisanale ». La pèche au Bénin contribue à 8,02% au PIB agricole et couvre près de 40,86% des besoins en protéines halieutiques de la population béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *