,

AME au Bénin: le ministre Salimane Karimou rassure

La situation des Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) était au cœur des échanges ce jeudi 14 décembre à l’Assemblée Nationale du Bénin. Le ministre des enseignements maternel et primaire ainsi que ses collègues ont répondu aux différentes questions posées par la représentation nationale par rapport à ces acteurs du secteur de l’enseignement. On retiendra principalement de l’intervention de Salimane Karimou que le reversement des Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) est toujours en cours d’étude. 

« Le reversement des Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) en Agent Contractuel de Droit public de l’Etat (ACDPE) ne saurait tarder une fois que le cadre réglementaire est clairement précisé », c’est du moins la réponse qui a été donnée par le ministre Salimane Karimou à la question des députés sur la date du reversement des Enseignants pré-insérés, les AME, en Agents Contractuels de Droit Public de l’Etat (ACDPE). L’autorité ministérielle a en effet tenu à faire remarquer que les travaux sont toujours en cours d’étude. Devant la représentation nationale, il a rappelé les dispositions qui ont été adoptées par rapport au reversement des enseignants. Cette décision selon lui a été entérinée et adoptée en Conseil des Ministres le 07 décembre 2022.

Publicité

 Il s’est notamment attardé sur la mise en place d’un comité interministériel chargé de conduire le processus d’évaluation dans un premier temps. Par la suite, il a évoqué l’élaboration de la feuille de route du processus de reversement et ensuite la définition des modalités d’évaluation. Il a fini par indiquer qu’ils sont au total  9.578 éligibles à ce reversement. On retiendra que les Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) qui seront reversés verront systématiquement leur masse salariale augmenter. Mais pour accéder à cette faveur, ces AME devront avoir réussi avec succès au test et totalisé ensuite  au moins trois années de service. 

« En effet, d’une valeur de huit milliards cent trente-six millions cinq cent trente-six mille trois cent six (8.136.536.306) FCFA à ce jour pour neuf mille cing cent soixante-dix-huit (9.578) AME, la masse salariale y compris la charge sociale de ces derniers passera à vingt-quatre milliards sept cent vingt-quatre millions deux mille six cent quatre-vingt-quatre (24.724.002.684) FCFA après reversement, soit une incidence financière de seize milliards cinq cent quatre-vingt-sept millions quatre cent soixante-six mille trois cent soixante-quinze (16.587.466.375) FCFA », a éclairé entre autre le ministre des enseignements maternel et primaire lors de l’examen de la question orale relative à l’état actuel de l’enseignement au Bénin. Rappelons qu’en plus de la situation des Ame, les députés se sont véritablement penchés sur l’éducation au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *