,

Bénin : Gbadamassi annonce une plainte contre le clan Madougou

Le député Rachidi Gbadamassi vient d’annoncer son intention de porter plainte dans l’affaire dite « 70 millions FCFA ». L’annonce a été faite ce mercredi 27 décembre lors du passage de l’homme politique sur l’émission « Déballage » de la WebTv Daabaaru. Ce membre de la formation politique « Bloc Républicain », a fait savoir que dans les jours à venir, ses avocats comptent enclencher une poursuite judiciaire contre celles et ceux qui l’ont accusé en cette période.

« La preuve est la rançon du droit. En droit, celui qui accuse apporte les preuves. J’ai déjà remis tout ce qu’il faut et je pense qu’il y aura du rebondissement dans cette affaire. Je viendrai ici avec des détails sonores pour démontrer qu’en réalité, c’est le voleur qui crie au voleur », a-t-il annoncé lors de cette sortie médiatique qu’il a faite. Il avait été cité lors du procès de l’opposante Reckya Madougou. En effet, alors qu’il avait été convoqué à la barre, Tidjani Bio Dramane, le coordonnateur de la huitième circonscription électorale des démocrates a fait savoir que les députés Rachidi Gbadamassi, Nazaire Sado, Ahmed Offo Obo et Sani Mama ont rencontré à Lomé la femme politique béninoise.

Publicité

Au cours de ladite rencontre, ces élus auraient promis à l’actuelle pensionnaire de Missérété un total de 21 députés qui seraient prêts à lui accorder leur parrainage. Après l’investiture de cette dernière, l’honorable Rachidi Gbadamassi aurait joint le coordonnateur de la huitième circonscription électorale des démocrates afin de mobiliser 70 millions pour les parrainages.

Les députés cités auraient ainsi reçu cette somme de la part de l’opposante béninoise détenue depuis bientôt trois ans. Il était monté au créneau pour se prononcer en son temps sur cette actualité. Il indiquait notamment qu’il ne se reconnaissait pas à travers ces accusations.

«  Ceux qui pensent que je vais étaler mes stratégies juridiques sur les réseaux sociaux se trompent largement. Je sais où et quand exploiter mes arguments juridiques », avait-il déclaré sur le sujet, sans toutefois entrer dans les détails il y a quelques années.  Le député Nazaire Sado ne s’est pas fait prier avant de réagir à travers les réseaux sociaux, en son temps.

Publicité

Il a rejeté cette accusation et a d’ailleurs notifié qu’il a rencontré Madougou une seule fois à Cotonou et non à Lomé. Notons que, peu après, l’opposante Reckya Madougou avait été condamnée pour complicité d’actes de terrorisme à vingt ans de réclusion criminelle et cinquante millions de francs CFA d’amende.

3 réponses

  1. Avatar de Petit TCHOLI
    Petit TCHOLI

    Gbadamassi tu vous allez connaitre votre fin de parcours, vous irez voir la réalité de Missérété Akpro!
    La GRIET va vous griller vite fait bien fait…l’affaire Juge Coovi , va réapparaitre et nous allons manifester pour votre incarcération à vie

    Moi, je suis Tcholi, vous Gbadamachi ramassis , vous êtes vilain

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Il faut absolument..qu il existe..
    C est une pathologie..qui dépasse le narcissisme…
    Humilité..mis à sa plus simple expression..gbada.ne supporte..l anonymat.. que lui a infligé yayi

  3. Avatar de Agbaquement SODAKI
    Agbaquement SODAKI

    Libérez MADOUGOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *