,

Bénin : Pour une fausse histoire de drogue un douanier jugé à la CRIET

La Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) a ordonné la détention préventive d’un individu se faisant passer pour un agent de renseignement et a engagé des poursuites contre un fonctionnaire des douanes pour abus de fonction. Dans cette affaire, relayée par la presse, le faux agent de renseignement a alerté un douanier sur un prétendu trafic de drogue en direction de la France. D’après lui, le trafiquant, un citoyen béninois, aurait ingéré des boulettes de drogue.

Il a décidé de placer le présumé dealer sous surveillance

Le douanier, ayant appris cette information, a arrêté le présumé trafiquant entre Cotonou et Porto-Novo, sans informer, au préalable, sa hiérarchie. De sa propre initiative, il a décidé de le placer sous surveillance pendant 48 heures. Cependant, aucune boulette de drogue n’a été expulsée. Une enquête a été ouverte pour identifier l’informateur, et elle a conduit à Patrick Dèdègbé, un individu déjà connu de la Brigade Économique et Financière (BEF) et de la CRIET. Selon les informations de BIP radio, le mis en cause aurait inventé cette histoire de drogue dans le but de nuire au voyageur béninois.

Publicité

Le douanier est également poursuivi pour abus de fonction. Habitué à ce type de manœuvres, Patrick Dèdègbé avait déjà trompé plusieurs personnes, y compris des douaniers, en se faisant passer pour un agent de renseignement proche du chef de l’État. Présenté devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme, Patrick Dèdègbé a été placé en détention préventive et fait face à des accusations de trafic d’influence, escroquerie et blanchiment de capitaux.

Pour rappel, cette affaire intervient plusieurs jours après la condamnation d’un agent des douanes à 10 ans de prison. Un douanier et son complice avaient été lourdement condamnés au Bénin pour abus de fonctions et blanchiment de capitaux. La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme avait prononcé son verdict lors d’une audience le 11 décembre 2023. Le douanier, reconnu coupable, a écopé d’une peine d’emprisonnement ferme de dix ans et d’une amende de cinq millions de francs CFA. Son complice a également été condamné à cinq ans de prison ferme et à une amende de deux millions de francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *