Ce milliardaire maghrébin a perdu 53 millions $ en quelques jours

La récente fluctuation de la valeur des actions de Bank of Africa a suscité un vif intérêt, en particulier en ce qui concerne l’impact direct sur l’homme d’affaires marocain Othman Benjelloun. Avec une envergure notoire dans le secteur financier, Benjelloun, classé comme l’une des figures les plus fortunées du Maroc, a connu des revers financiers conséquents suite à la baisse significative de la valeur de sa participation dans Bank of Africa, anciennement connue sous le nom de Banque Marocaine du Commerce Extérieur (BMCE).

Cette dernière a connu une dépréciation de 53,24 millions de dollars en moins d’un mois, un événement qui a attiré l’attention sur les dynamiques économiques affectant la Bourse de Casablanca. La participation de Benjelloun dans Bank of Africa, atteignant 27,41% du capital de la banque, se traduit par la détention de 57 214 615 actions ordinaires dans ce géant panafricain des services financiers.

Publicité

Cependant, les données compilées par Billionaires.Africa mettent en lumière une tendance préoccupante, démontrant une chute substantielle de la valeur boursière de cette participation majeure. En seulement 24 jours, une dépréciation de 537,82 millions de dirhams, soit l’équivalent de 53,24 millions de dollars, a été enregistrée, plongeant la valeur initiale de 10,38 milliards de dirhams à 9,84 milliards de dirhams.

Cette régression notable dans la valeur marchande des actions de Bank of Africa est directement liée aux pressions baissières observées à la Bourse de Casablanca. En effet, depuis le 20 novembre, une baisse de 5,18% a été enregistrée, faisant chuter le prix des actions de 181,40 dirhams à 172,00 dirhams. Cette évolution a non seulement affecté Benjelloun mais également les autres actionnaires de la banque, entraînant des pertes financières conséquentes pour ceux détenant des parts dans cette institution bancaire d’ampleur panafricaine.

Bank of Africa, présent dans 18 pays africains avec un bureau de représentation à Paris, offre un large éventail de services bancaires, touchant divers secteurs allant des particuliers aux grandes entreprises. Cependant, malgré cette envergure internationale et la diversification de ses services, la volatilité du marché financier a eu un impact significatif sur sa valorisation, affectant ainsi les investisseurs majeurs tels que Benjelloun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *