Ce nouveau drone unique de la Turquie veut conquérir le monde

La Turquie, leader de la vente de drone dans le monde ? L’entreprise Baykar continue de surprendre son monde, notamment grâce à ses drones TB2… Et bientôt, sa version revue : le drone naval Bayraktar TB3. Une aubaine pour Ankara, qui pourrait très vite se positionner comme étant l’un des leaders mondiaux de la vente de drone.

Baykar, entreprise turque spécialisée dans la production de drones, vient de dévoiler son nouveau drone naval : le TB3. Une version revue et optimisée du TB2, qui a eu droit à son premier vol d’essai au mois d’octobre dernier. Un drone d’excellence, qui sera utilisé pour armer le porte-avions TCG Anadolu, nouvellement mis en route.

Publicité

Baykar dévoile le drone naval TB3

Le TB3 ressemble à s’y méprendre (au niveau de la forme) au TB2. Il dispose d’ailes repliables, ce qui lui permet de ne pas prendre trop de place. Une aubaine quand on sait que sur un pote-avion, le moindre centimètre est important. En outre, ses capacités techniques sont meilleures que le TB2. Plus rapide, plus puissant, il peut aussi transporter des charges plus lourdes (ou plus de carburant).

Plusieurs pays déjà intéressés par son acquisition

Un drone qui, grâce au succès du TB2 à l’international, devrait connaître, lui aussi, un futur radieux. C’est en tout cas ce que pensent bon nombre d’experts. Certains pays, comme le Qatar, la Libye, l’Azerbaïdjan et l’Ukraine pourraient d’ailleurs rapidement se le procurer. Des drones qui sont efficaces, technologiques, mais aussi et surtout, moins onéreux que certains autres sur le marché.

D’autres nations, comme la Chine, le Japon ou encore la Corée, la Malaisie, l’Indonésie, le Kazakhstan et la Roumanie figurent, eux aussi, sur la liste des potentiels candidats à leur acquisition. Dans un souci de proposer une offre complète, la Turquie pourrait également proposer, à terme, des porte-drones, qui seraient également disponibles à l’exportation. De quoi définitivement confirmer le rôle de leader mondial de la Turquie en la matière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *