Chassée du Sahel, la France tente une opération séduction envers les Africains

Dans le sud-est de la France, à Draguignan, un stage d’un nouveau genre attire l’attention. Trente officiers, français et africains, se rassemblent pour participer à une formation unique, témoignant d’une nouvelle approche française envers l’Afrique. Cette initiative survient alors que la France est confrontée à une débâcle militaire dans le Sahel, notamment au Mali, au Burkina Faso et au Niger.

La formation à Draguignan se veut être un virage dans la politique militaire française. Emmanuel Macron, président français, souhaite refonder les relations militaires avec l’Afrique. Un haut responsable militaire français a souligné l’importance de ces liens durables et de projets pertinents et rapides.

Publicité

Ces changements font suite à une période difficile pour la France au Sahel. Les opérations antijihadistes, comme Barkhane, ont pris fin avec le renvoi des soldats français du Mali en 2021. Emmanuel Macron a reconnu le besoin de réinventer la relation franco-africaine, en écho à un ressentiment croissant envers la France, ancienne puissance coloniale.

Un partenariat gagnant-gagnant est-il toujours possible ?

Le partenariat envisagé par la France se veut « gagnant-gagnant ». C’est du moins ce que réclament les africains, même au plus haut niveau. L’objectif est de proposer une coopération plus équilibrée et responsable. Sébastien Lecornu, ministre français des Armées, a annoncé une augmentation significative des places de formation offertes aux partenaires africains.

Des défis persistants

Cependant, cette stratégie de séduction ne masque pas les défis auxquels la France est confrontée. Arnaud Le Gall, député LFI-NUPES, insistait déjà, au lendemain du renvoi de la France du Burkina Faso et bien avant l’épisode du Niger, sur la nécessité de repenser la politique française en Afrique. Selon lui, l’échec français dans le Sahel devrait servir de catalyseur pour revoir les termes de coopération, en s’éloignant d’une approche exclusivement militaire. Il souligne également le danger pour Paris de l’influence russe, qui affaiblit l’influence française dans la région.

Publicité

Cette nouvelle orientation de la France en Afrique reflète un désir de renouveler et de renforcer les liens avec le continent. La formation à Draguignan n’est qu’un début selon certaines sources, et elle marque une étape dans la quête de la France pour rebâtir sa présence et son influence en Afrique. Mais du côté de la jeunesse africaine, l’on reste sur ses gardes, la France étant accusée de vouloir une fois encore manipuler les africains.

5 réponses

  1. Avatar de Son
    Son

    Chat échaudé craint l’eau froide. Aucun africain ne plus la France. Même ses larbins sont bien conscients qu’il ne faut accorder aucun crédit à la France.
    Par honnêteté, nous disons à la France de s’éloigner une fois pour toute de l’Afrique. L’Afrique n’a jamais invité la France dans quoi que se soit.
    Ceux que les africains invitent sont la Russie, la Chine et les pays qui n’ont pas été colonisateurs sur notre continent.

  2. Avatar de Son
    Son

    Il est permis de rêver. La France peut toujours rêver.
    A l’endroit de la Confederation du Liptaki-Gourma, notre suggestion est claire et simple: rompre totalement tout lien avec la France pour une période de trois ou cinq décennies après laquelle une évaluation sera faite.
    Nous savons que les autorités du Mali, du Burkina et du Niger analysent chaque suggestion. Ce sont des régimes très humbles qui écoutent et travaillent sur toute nouvelle idée de façon objective.
    Les autres pays africains se doivent de s’y inspirer.

  3. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    La France de lumière et de civitlisatrice de nos couilles n’est absolument rien du tout sans l’Afrique subsaharienne cette censure nous allons voire comment elle va encore mener grande train de vie vous convenez avec bientôt elle tombera au rang comme Portugal c’est juste une petite question du temps voyez l’affaire et c’est ça la vérité notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Honte quadruplement à la France avec sa séduction stérile comme si le peuple Africain est naïf ici et maintenant nous disons encore une énième fois hauts et forts que cette politique pleine de condescendance de la France nous ne voulons point d’accord et vous convenez avec moi lorsque j’écrivais sur ce forum que depuis la nuit des temps c’est l’Afrique qui nourrir la France et l’hôpital continuait de se moquer de la charité voyez l’affaire et c’est ça la vérité notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

  5. Avatar de Tchité
    Tchité

    L’Afrique aux Africains en Afrique, et non en France.

    Power to the People!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *