,

Code électoral des professionnels des médias du Bénin: l’alerte du CFCP

Un projet de Code électoral permettant d’élire les représentants des professionnels des médias au sein de l’institution serait en cours d’élaboration. C’est ce qu’a révélé Michel Ahonon, président du Comité de Facilitation de la Carte de Presse (CFCP) lors d’une conférence de presse à la Maison des Médias de Cotonou.

Pour le conférencier, les conseillers de l’institution de régulation des médias sont sur le point de commettre une erreur en n’associant pas la CENA aux élections devant aboutir au choix des représentants des journalistes. En effet, ils auraient entrepris un projet de Code électoral pour l’organisation et la gestion des prochaines élections sans associer la Commission Électorale Nationale Autonome (Cena). Selon Michel Ahonon, il s’agit d’une violation de la loi organique qui régit l’institution de régulation. Le projet de code serait sur le point d’être adopté comme règle générale des élections sans une large consultation des acteurs.

Publicité

Le document toujours selon le conférencier ne fait plus obligation comme auparavant de détenir la carte de presse avant de s’inscrire sur la liste électorale pour la désignation des représentants devant siéger à la Haac. « Il s’agit d’un recul grave et d’un rétropédalage monstre », a lancé le président du Comité de Facilitation de la Carte de Presse (CFCP). Aussi, met-il en garde au nom des professionnels des médias, les conseillers de l’actuelle mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (Haac).

Il indique également que le retard constaté dans la délivrance des cartes de presse par la Haac n’était pas un hasard. « Nous voudrions vous rappeler que les acteurs des médias à travers les associations professionnelles sont les seuls dépositaires du code électoral qui a permis d’élire nos représentants qui siègent en ce moment », a-t-il poursuivi dans son développement. L’autre chose que dénonce le président du Comité de Facilitation de la Carte de Presse (CFCP) est la possibilité qui serait désormais offerte à certains hommes des médias en service dans d’autres structures autre que les organes de presse, de s’inscrire sur les listes électorales. Michel Ahonon a invité les associations de professionnels des médias à être vigilantes face à cette situation qui s’annonce selon lui. 

Une réponse

  1. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Depuis l’avènement de la rupture et de nouveau départ stérile nous assistons le recule de nos institutions ainsi la démocratie et c’est une sorte de dictature qui s’installe dans notre pays beninoises beninois indignons nous contre ça le pays n’appartient pas à Talon ces quinquennat et sa gouvernance sont d’une violence inadmissible voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *