,

Consommation du riz local au Bénin : Une hausse notée

Les autorités béninoises ont constaté une hausse de la demande en riz produit localement. D’après le bulletin mensuel de la Cellule technique de suivi et d’appui à la gestion de la sécurité alimentaire (Ct/Sagsa) du ministère de l’Agriculture, la demande en riz local au Bénin a connu une augmentation, surtout au cours du mois dernier. Le document précise par ailleurs que cette tendance pourrait se maintenir en raison des festivités de fin d’année.

Une légère baisse des prix du riz local (-5 %)

La Ct/Sagsa a observé une baisse des prix sur les marchés de regroupement (-4 %), de producteurs (-6 %) et frontaliers (-7 %), par rapport au mois précédent. Cependant, une augmentation a été notée sur les marchés de consommateurs (+4 %). Cette tendance est influencée par la politique indienne de restriction des exportations de riz blanc non-basmati depuis juillet 2023. À en croire la Ct/Sagsa, en novembre 2023, une légère baisse des prix du riz local (-5 %) a été notée par rapport au mois précédent.

Publicité

Cela, suite à une stabilité le mois précédent. Le prix de vente par kilogramme de cette céréale (plus consommée au Bénin après le maïs) est de 498 FCfa, avec des hausses de 6 % et 17 % respectivement en glissement annuel et par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ces augmentations sont attribuées à une demande croissante de riz local en raison de la hausse des prix du riz importé, liée à la politique d’exportation actuelle de l’Inde sur le riz blanc non-basmati.

En ce qui concerne les prix du riz importé sur les marchés béninois, une hausse est observée en raison des spéculations liées à la politique restrictive des exportations de l’Inde. En novembre 2023, le kilogramme de riz importé a été vendu à 573 FCfa, montrant une stabilité par rapport au mois précédent et des hausses de 6 % et 12 % respectivement en glissement annuel et par rapport à la moyenne quinquennale. Les marchés de producteurs et de regroupement ont enregistré une stabilité des prix, tandis que les marchés de consommateurs ont connu une légère augmentation (+3 %).

2 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Les Africains aiment envoyer des milliards aux gens qui nous qualifie t de pauvres.

    J’aime Ibrahim Traoré du Burkina pour sa politique d’auto suffisance alimentaire. L’impérialisme commence par nos plats, ne regardons pas lo’n, comme le disait T.I. Sankara

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    2 millions de tonnes consommées chaque année. Mais la production locale, Béninoise est de 450000 tonnes. Grand déficit donc. Ce sont des chiffres officiels et ça, C’est sans compter ce qui est importé puis réexporté vers le Nigeria voisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *