Gaz en Afrique: deux investissements occidentaux vont avoir un impact majeur 

Au Nigeria, l’économie des hydrocarbures est en plein boom. En effet, des géants du secteur, comme Shell ou TotalÉnergies ont annoncé à tour de rôle, vouloir investir massivement sur le territoire. De quoi offrir de belles perspectives au Nigéria, qui, rappelons-le, dispose de la 7e plus grosse réserve de gaz naturel au monde.

Le président nigérian Ahmed Bola Tinubu s’était fixé comme objectif, au début de son mandat, de relancer l’économie nigériane, via le secteur des hydrocarbures. Si tous les objectifs ne sont pas encore atteints, forcés de constater que les efforts déployés par le gouvernement en la matière, sont en train de payer.

Publicité

Au Nigéria, la relance passe par les hydrocarbures

Tout a débuté en 2021, avec l’adoption du Petroleum Industry Bill. Une loi qui a permis de modifier certaines réglementations dans le secteur du pétrole, tout en réduisant ou supprimant certaines taxes et redevances. De quoi mettre fin aux coûts de production élevés, au siphonnage et autres attaques. Résultat, l’industrie pétrolière et même gazière, qui a connu un déclin au cours des dernières années, est en train de redémarrer.

Aujourd’hui, la confiance des investisseurs semble être revenue. Shell, géant pétrolier britannique, a annoncé un investissement de 6 milliards de dollars dans des projets offshore pour produire du gaz naturel et du gaz naturel liquéfié. Le groupe français TotalEnergies n’a pas tardé à suivre, avec une annonce similaire : un investissement de 6 milliards de dollars dans des projets gaziers et offshore !

Total et Shell investissent 12 milliards de dollars au Nigéria

Un accord scellé à l’occasion d’une rencontre entre Patrick Pouyanné, le PDG du groupe et le président nigérian. Les deux hommes se sont engagés à tout mettre en place pour libérer “le potentiel exceptionnel [du Nigéria] dans les secteurs du pétrole et du gaz”. Pour rappel, la première puissance économique d’Afrique, dispose de la septième plus grande réserve mondiale de gaz naturel au monde. Un environnement favorable à l’investissement attire forcément les convoitises de ces entreprises qui ont une véritable expertise en la matière.

Publicité

Le projet de gazoduc Nigéria-Maroc, relancé

Une série d’accords qui pourrait permettre la finalisation rapide du projet de gazoduc visant à relier le Nigéria au Maroc. Un projet qui, à terme, permettra au Nigéria d’exporter son gaz un peu partout en Afrique, mais aussi en Europe. Face à la hausse de l’intérêt des grandes sociétés et des investissements, le gouvernement a d’ailleurs annoncé vouloir investir 12.5 milliards de dollars dans la réalisation de ce gazoduc. De quoi définitivement placer le Nigéria sur la carte des grands acteurs pétroliers et gaziers de ce monde.

6 réponses

  1. Avatar de Usmalger
    Usmalger

    Pas de gazoduc si ,il ne traverse pas l’ALGERIE, pays gazier par excellence.

    1. Avatar de Morocco style
      Morocco style

      Elle est bonne celle là elle est bonne.

  2. Avatar de Hidim
    Hidim

    Quel intérêt a le Maroc de ce gazoduc simple commission de passage comme tous les pays que traverse ce gazoduc.par contre l’Algérie a son gaz.

  3. Avatar de Farid b
    Farid b

    Bjour pour moi normalement l Algérie ne fait plus confiance aux africains plus le Maghreb dequeux ils ont profiter de l Algérie ils change de côté ex président a dit faitent attention des pays arabes bref j espère que l Algérie comprendra un jour

  4. Avatar de Harkat hocine alger méta
    Harkat hocine alger méta

    Le projet de gazoduc Nigeria Maroc ne peut se réalise à cause de son coût et la durée de sa réalisation les entraves qu’il va rencontrer le nombre de pays qu’il vas traverses aucune rentabilité au perspective un projet mort-né

    1. Avatar de Aziz
      Aziz

      Le maroc que du vent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *