Le chinois Xiaomi veut concurrencer Elon Musk dans ce domaine

En plus de ses smartphones, l’entreprise chinoise Xiaomi se lance dans la construction de véhicules électriques. Ce jeudi, elle a dévoilé son premier modèle et compte au cours des prochaines décennies se positionner dans les rangs des meilleurs au monde. Le premier modèle de véhicule électrique présenté est une berline, baptisée SU7. Il s’agit d’un modèle qui est basé sur son système d’exploitation partagé avec les téléphones populaires de l’entreprise. « En travaillant dur au cours des 15 à 20 prochaines années, nous deviendrons l’un des cinq premiers constructeurs automobiles mondiaux et nous nous efforcerons d’améliorer l’ensemble de l’industrie automobile chinoise », a très ouvertement déclaré le directeur général de Xiaomi, Lei Jun.

Ce projet qui vise à diversifier les actions de l’entreprise chinoise avait été annoncé pour la première fois en 2021. Selon les annonces qui ont été faites, l’entreprise chinoise compte investir 10 milliards de dollars dans l’automobile au cours de la décennie. Xiaomi est l’un des rares nouveaux acteurs sur le marché chinois des VE. On retient notamment que, les véhicules de marque Xiaomi sont fabriquées par une unité du constructeur automobile public BAIC Group 1958.HK. La capacité annuelle de l’usine située à Pékin est évaluée à 200 000 véhicules.

Publicité

Cette annonce de l’entreprise chinoise Xiaomi intervient dans un contexte, où, le plus grand marché automobile du monde est aux prises avec une surcapacité et un ralentissement de la demande qui ont attisé une guerre des prix acharnée. Xiaomi a également adopté une même approche que l’entreprise du richissime homme d’affaires américain Elon Musk. Tesla est la seule entreprise qui fait le moulage à haute pression avec des presses gigantesques, qui permet de créer des pièces en aluminium telles que le châssis d’une voiture entière.

Ceci a le mérite de réduire d’une façon considérable les coûts de production et de faire plus simple dans le processus de fabrication. L’entreprise chinoise a ainsi adopté ce même processus que sa rivale Tesla. Dans les détails, on retiendra que Xiaomi détient une machine géante de moulage sous pression. A ceci s’ajoute un matériau unique nommé Xiaomi Titan Alloy. Ainsi, au lieu de 72 pièces, elle se retrouve à une seule pour son processus de fabrication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *