Missiles : le Pentagone va lancer une constellation de satellites pour la surveillance

Le Pentagone vient de franchir une étape significative dans son arsenal de défense en approuvant la mise en place d’une constellation de satellites dédiée à la surveillance des missiles balistiques et hypersoniques. Cette constellation, composée initialement de six satellites, représente une innovation majeure dans le domaine spatial. Positionnés en orbite moyenne, ces satellites marquent une avancée remarquable, offrant ainsi une nouvelle infrastructure spatiale spécialisée dans les opérations militaires.

L’approbation émanant du Commandement des systèmes spatiaux de l’US Space Force pour la fabrication de ces six satellites par Millenium Space Systems, une filiale de Boeing, est un pas significatif vers la réalisation de ce projet. La validation réussie de la revue critique de conception ouvre la voie à la production des premiers satellites. Toutefois, il est important de noter que cette phase initiale baptisée « Epoch » comprendra neuf satellites, formant ainsi le noyau de cette constellation destinée à s’accroître à 27 satellites en orbite moyenne à l’avenir.

Publicité

Cette initiative prend tout son sens dans le contexte actuel où les systèmes de détection existants, tels que les satellites SBIRS en orbite géostationnaire, montrent des limites. Ces derniers utilisent des capteurs infrarouges pour repérer les départs de missiles intercontinentaux. Cependant, leur résolution et leur vulnérabilité face aux attaques ennemies deviennent des préoccupations majeures. Ainsi, l’idée de multiplier les satellites pour améliorer la résolution spatiale, temporelle et renforcer la sécurité face aux attaques potentielles apparaît comme une solution stratégique.

Cette nouvelle constellation vise à fournir une meilleure résolution spatiale et temporelle tout en minimisant les délais de communication avec les centres au sol. Cette stratégie devrait également rendre plus difficile pour un ennemi potentiel de neutraliser l’ensemble du système, du fait de la dispersion et du nombre des satellites.

En parallèle de cette constellation de surveillance, le Pentagone planifie également le déploiement de sa mégaconstellation PSWA en orbite basse, destinée à assurer la surveillance des départs de missiles, y compris hypersoniques.

Publicité

Millenium Space Systems a joué un rôle crucial en développant des prototypes de satellites, lesquels sont soumis à des tests rigoureux pour évaluer la performance de leurs capteurs dans des scénarios divers, notamment face à des missiles ennemis. Ces essais incluent également la capacité de traquer des missiles hypersoniques, malgré leur vitesse extrêmement élevée. Cette phase de test et de simulation s’avère essentielle pour garantir l’efficacité et la fiabilité de cette constellation face aux menaces réelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *