Niger: la riposte de Tchiani après la suspension de la francophonie

Dimanche dernier, le Niger a confirmé son intention de suspendre, et ce, jusqu’à nouvel ordre, absolument toutes formes de coopération entre Niamey et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Une information directement annoncée par Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

En effet, c’est à l’occasion d’une allocution réalisée à la télévision publique que le Colonel Major Abdourahamane Amadou, le porte-parole du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, a confirmé l’information selon laquelle le CNSP, en collaboration avec le gouvernement, a décidé de suspendre la coopération de Niamey avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Publicité

L’OIF prend des sanctions à l’encontre du Niger

Une décision qui fait directement suite à celle de l’OIF, de suspendre le Niger et ses instances, le 19 décembre dernier. Une manière pour l’organisation de réagir au coup d’État du 27 juillet dernier, qui a vu la destitution du président alors en place, Mohamed Bazoum. D’ailleurs, dans son communiqué de presse de mi-décembre, l’OIF a appelé à la libération “immédiate et sans condition” du président renversé.

En outre, l’OIF souhaite que les autorités militaires au pouvoir rétablissent également l’ordre constitutionnel. Un plan de sortie de crise, avec une transition prévue et limitée dans le temps, doit aussi être annoncé par Niamey, pour que l’Organisation internationale de la Francophonie lève définitivement les sanctions prises à l’encontre du Niger. Une sortie qui n’a pas vraiment été au goût du CNSP.

Le CNSP répond et accuse

Toujours selon Abdourahamane Amadou, son porte-parole, l’OIF à travers cette sortie et les sanctions prises, se décrédibilise. Accusée de répondre aux intérêts de la France, l’OIF prouverait ainsi, à travers cette décision, qu’elle a toujours été, et est toujours utilisée par Paris, comme un moyen de défendre les intérêts français partout dans le monde et notamment en Afrique.

5 réponses

  1. Avatar de Malien
    Malien

    Que les nigeriens apprennent le tchiani la langue des escrocs et des trouducs

  2. Avatar de Bazoom Ankolair
    Bazoom Ankolair

    Se rappellent -ils que je suis toujours privé de mes libertés de même que ma famille? Ce bras de fer n’arrangera en rien ma situation. Pourtant, tout ce qui m’est reproché aujourd’hui, je l’ai fait pour eux. Suis-je entrain d’être rejeté comme une orange dont le jus est pressé? J’ai cru en leur amitié et leur sincérité. Je les ai servi avec abnégation, dévotion et soumission totale. Allah les voit.

  3. Avatar de Biblic Adjanohoun
    Biblic Adjanohoun

    Le Niger devrait faire comme le Rwanda et le Mali, ou mieux, en adoptant l’Anglais comme langue de travail, et les langues nationales Nigériennes (Haoussa, Zarma, Peulh, etc. ) comme langues officielles.

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Écoutez le Niger vivras royalement sans cette organisation criminelle l’oif déjà elle apporte quoi aux pays Africains elle qui est à la solde de la junte française qui tente le tout pour tout parceque elle n’a plus sa mains mises sur les matières premières Nigeriens en pensant que le Niger reviendra sa verget bientôt cette junte française que l’Afrique nourrir depuis la nuit des temps tombera au même que le Portugal l’oif peut se faire enculé par un âne vive Tchiani vive le Nigerien patriote et Africains l’Afrique nous vaincrons voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

  5. Avatar de Tchité
    Tchité

    Francophone mon pied, comme si nous n’avons pas de langues valables, maternelles chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *